L’étrange histoire de la Grotte de Movile

La Grotte de Movile est un des lieux les plus incroyables de notre planète. Découverte en 1986 par un certain Cristian Lascu, elle a en effet été isolée du monde extérieur pendant un demi-million d’années mais cela n’a pas empêché la vie d’évoluer en son sein. Loin de là même car elle abrite une faune d’invertébrés unique au monde, une faune qui commence tout juste à livrer ses secrets.

La grotte fait partie d’un réseau souterrain né il y a plus de cinq millions d’années, lorsque la mer Noire s’est vidée dans la Méditerranée.

Grotte de Movile

La Grotte de Movile est un endroit unique au monde. Unique, et rare.

Le lac Dacien se serait progressivement enfoncé dans le sol en creusant des galeries et en provoquant du même coup une montée des eaux et des gaz issus du magma.

La Grotte de Movile est restée coupée du monde pendant un demi-million d’années

Mais ce n’est pas pour cette raison que cette grotte fascine autant les chercheurs. En réalité, elle forme une poche argileuse et elle a été coupée du monde pendant un demi-million d’années. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la vie n’a pas déserté les lieux et elle s’est même beaucoup développée en fil des années, donnant ainsi naissance à une chaîne alimentaire en totale autarcie.

Les organismes qui la composent sont parvenus à se développer sans pour autant profiter de l’énergie solaire. Ce phénomène est assez rare et il a été uniquement observé dans les grands fonds océaniques ou dans certains lacs situés sous l’Antarctique.

Depuis sa découverte dans les années 80, peu de chercheurs ont été autorisés par le gouvernement roumain à se rendre sur place mais plusieurs études ont tout de même été menées au fil de ces dernières années.

Elles ont révélé que les créatures vivant dans la Grotte de Movile arrivaient à survivre grâce à un phénomène de synthèse chimique.

Faute de soleil, les plantes ne peuvent en effet pas pratiquer la photosynthèse et les bactéries vivant sur place ont donc trouvé une autre manière de produire de l’énergie en oxydant le sulfure d’hydrogène présent dans l’atmosphère et dans les poches d’eau de la grotte.

Un écosystème unique au monde

Grâce à ce procédé, elle peuvent synthétiser des molécules nourricières et s’alimenter.

Ces bactéries nourrissent d’autres bactéries vivant cette fois sous la forme de champignons emmêlés, des champignons qui servent de nourriture aux organismes vivants sur place.

Les rares chercheurs qui se sont rendus sur place ont découvert que la grotte grouillait de vie et c’est d’autant plus incroyable que l’air ambiant est saturé de dioxyde de carbone et d’hydrogène sulfuré. Il est d’ailleurs impossible de s’aventurer dans les lieux sans bouteilles d’oxygènes.

Sans surprise, les insectes règnent en maîtres dans la grotte. Ils ont d’ailleurs beaucoup évolué au fil des siècles. La plupart des espèces répertoriées sont ainsi dépourvues d’yeux et de pigmentation. Elles ont aussi des jambes plus longues et des antennes capables de capter davantage d’informations.

Dans le lot, on trouve de nombreuses araignées, mais également des scolopendres, des scorpions et des sangsues.

Ces créatures prouvent que la vie est capable de s’adapter à n’importe quelles conditions et la Grotte de Movile nous donne aussi un aperçu de ce à quoi ressemblait la Terre dans ses jeunes années. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle fascine autant la communauté scientifique puisqu’elle devrait nous aider à comprendre comment la vie a pu apparaître sur notre planète.

Mots-clés biologieinsolite