Lexus MF-30, la voiture électrique qui cache un drone

Jusqu’à présent, la plupart des voitures électriques essaient d’imiter les voitures à essence ordinaire. Cependant, Lexus a rassemblé toutes sortes d’idées afin de les surpasser. La marque a apporté un design extrême et un aspect futuriste à son nouveau concept : la LF-30.

L’intérieur a été conçu avec des matériaux durables, comme le cèdre carbonisé et le métal recyclé, tandis que l’extérieur est orné d’un éclairage dynamique.

La Lexus LF-30 et son design futuriste

Capture YouTube

Le contrôle de la voiture sera assuré par une intelligence artificielle qui saura reconnaître « les voix des occupants du véhicule ». Toutefois, la plus extraordinaire des innovations incarnées par ce modèle est l’intégration du Lexus Airporter. Il s’agit d’un drone qui accompagnera la voiture. De cette façon, les passagers seront libérés du port de bagages, car le dispositif s’en chargera à leur place.

Lexus a également inclus d’autres particularités intéressantes dans son premier véhicule électrique. En matière de conduite, le constructeur automobile compte déployer le « contrôle avancé de la posture » qui aidera le conducteur à maintenir la ligne de visée.

Un concept incarnant les innovations du siècle

La LF-30 sera équipée d’un toit entièrement vitré qui fera entrer la lumière du soleil. Par contre, l’opacité des fenêtres pourra être ajustée pour paramétrer l’exposition à la lumière. Les fabricants prévoient d’y afficher un ciel étoilé réaliste, des vidéos et même une interface de navigation.

Les passagers pourront interagir avec le « SkyGate », par commande vocale ou gestuelle.

Un habitacle de première classe et un affichage futuriste seront à la disposition du conducteur et du passager avant. Du côté des passagers arrière, des sièges équipés de « la technologie des muscles artificiels » s’adapteront aux besoins des occupants.

La LF-30 utilisera également « la technologie de direction par câble », car le volant ne sera pas connecté au groupe motopropulseur. Le système fera avancer la roue lorsque la voiture fonctionne de façon autonome. En outre, les moteurs électriques dans les roues offriront une conduite plus intéressante. Ce mécanisme ajustera la puissance de chaque moteur en temps réel.

La voiture électrique du futur ?

Enfin, une puissante batterie de 110 kWh offrira à la voiture une autonomie d’environ cinq cents kilomètres sur le cycle de test européen WLTP. Sa puissance sera de quatre cents kilowatts, soit cinq cent trente-six chevaux-vapeur. En plus, la LF-30 pourrait passer de 0 à 100 kilomètres à l’heure en seulement 3,8 secondes.

Pour le moment, la LF-30 n’est qu’un concept. Il est certain que le coût de sa fabrication sera énorme. Néanmoins, pour la marque, elle n’est autre que la voiture électrique du futur.