LG avoue être déçu par les ventes de son G6

C’est la saison qui veut ça, les grandes firmes publient les unes après les autres leurs résultats financiers pour le second trimestre de l’année 2017. C’est donc cette fois au tour de LG de vanter ses mérites et de confesser ses échecs. Le géant coréen affiche d’assez bons chiffres dans l’ensemble avec un revenu opérationnel calé à hauteur de 588.2 millions de dollars (+ 14% par rapport à l’année dernière) pour un chiffre d’affaires total atteignant la bagatelle de 12.89 milliards (+ 4% vis-à-vis du Q2 2016).

Des résultats qui sont toutefois grevés (du moins en partie) par la branche mobile de la marque, qui ne peut pas se gausser d’un bilan aussi positif…

lgg6

La firme coréenne avait placé de grands espoirs dans son dernier flagship, le G6, qui ne s’écoule malheureusement pas vraiment aussi bien que prévu…

LG mobile accuse en effet une perte de 117.27 millions de dollars sur ce second trimestre 2017 – justifiée par des ventes “moins bonnes que prévues” pour le LG G6, dernier flagship de la firme, qui peine à s’imposer sur le marché malgré de belles qualités et des critiques globalement positives de la presse spécialisée. Autre point avancé par le coréen pour expliquer les mauvais résultats de sa division mobile : la hausse du prix de certains composants, indispensables à la fabrication de ses différents smartphones.

Des résultats décevants, mais meilleurs que ceux de l’an passé

Malgré ce bilan maussade, LG indique que la branche mobile est malgré tout dans une situation moins délicate que l’an dernier à la même période (où elle affichait des pertes atteignant 132.10 millions de dollars).

Le constructeur était en effet dans un contexte plus compliqué en 2016, notamment après le lancement de son G5. Un téléphone haut de gamme, doté d’un concept modulaire intéressant, mais qui n’avait pas su séduire les foules.

En dépit de ces résultats mitigés, LG espère relancer la machine avec le lancement de son Q6 (un mobile milieu de gamme présenté récemment), et indique qu’en Amérique du Nord son G6 se porte bien avec une hausse des ventes fixée à + 14 % (en comparaison de celles du G5 l’an passé).

Notons que le G6 avait pourtant bien démarré à son lancement avec un joli + 10% (à 14.8 millions de dollars) vis-à-vis – encore une fois – de son prédécesseur sur la même période en 2016. Nul doute que la sortie du Samsung Galaxy S8, profitant d’un écran aux dimensions similaires et d’un design plus original, aura eu un impact sur l’écoulement des G6 au second trimestre 2017.

Mots-clés lglg g6