LG fait face à une attaque au ransomware, 50 Go de données internes dans la nature

Ces derniers temps, les nouvelles rapportant des piratages informatiques sont devenues très fréquentes. Et apparemment, c’est au tour de LG d’être la victime d’un ransomware.

Selon les informations relayées par ZDNet, un groupe de hackers dénommé Maze se trouve derrière le coup. Toujours selon les informations divulguées, ces pirates informatiques ont réussi à subtiliser 50,2 Go de données internes appartenant à LG.

Un homme se tenant la tête dans les mains

Crédits Pixabay

Afin d’inciter l’entreprise à payer la rançon, contre remise des données prises en otage, ces pirates informatiques auraient déjà mis ces dernières sur un site web, captures d’écran à l’appui, en vue de les faire fuiter si jamais LG n’accède pas à leur demande. Mais apparemment, LG n’aurait pas répondu à cette sommation.

Maze a changé ses habitudes au cours de cette attaque

D’après ZDNet, Maze se sert habituellement du virus Maze Ransomware pour opérer. C’est d’ailleurs le schéma qu’on retrouve dans les attaques de ce genre : les pirates accèdent aux données, les chiffrent, puis demandent une rançon au propriétaire qui est obligé de payer s’il veut récupérer ses données.

Mais avec le piratage de LG, et selon les explications que cette association de cyber-malfaiteurs a fait parvenir à ZDNet, le groupe a préféré changer de méthode eu égard aux clients de LG.

En effet, Maze aurait indiqué qu’il ne désire ni troubler les opérations de LG ni causer du tort aux clients. Ainsi, les hackers se sont contentés d’exfiltrer les données internes, qu’ils menaçaient de publier si la boîte ne paie pas la rançon demandée, mais il n’a pas mis en oeuvre le ransomware sur les réseaux informatiques de LG.

D’après des captures d’écran que Maze a partagées en juin, les fichiers subtilisés à LG renferment les codes sources des micrologiciels de nombreux produits, dont des téléphones et des ordinateurs portables, selon les informations partagées par ZDNet.

À lire aussi : Garmin aurait fait face à une attaque au ransomware

Le processus d’extorsion en est à sa dernière phase

Selon toute vraisemblance, Maze a donc fait chou blanc puisqu’il vient de publier 50,2 Go de données internes de LG. Pour autant, on ne sait pas si c’est une partie ou bien la totalité des informations que les pirates informatiques ont réussi à subtiliser à LG.

Reste à savoir ce que l’entreprise compte faire à partir de maintenant, d’autant que les pirates semblent maintenant être à court d’arguments, sauf bien évidemment si les 50 Go de données récemment publiées ne sont qu’une partie de ce qu’ils ont réussi à subtiliser.

Selon ZDNet, LG n’a fait aucun commentaire sur le sujet jusqu’à maintenant. Autre précision, le montant demandé par Maze se situerait entre 10 000 et 13 000 $.

On attend donc de voir si LG va finalement céder ou si la firme a trouvé un autre moyen de se sortir de ce guêpier.