L’histoire de Peter Niers, le serial killer reconnu coupable de 544 meurtres

Exécuté le 16 septembre 1581, Peter Niers a avoué tous ses crimes après avoir été torturé. Outre les 544 meurtres dont il était responsable, ce tueur en série était aussi connu en tant que cannibale et pratiquant de la magie noire. D’ailleurs, il prétendait tirer ses pouvoirs des fœtus dont il se nourrissait.

Parmi les centaines de victimes, il y a ainsi eu 24 femmes enceintes qu’il a tuées pour leur bébé.

Une flamme de bougie

Crédits Pixabay

L’histoire a commencé au cours de la guerre des paysans allemands, mais sa bande est venue au monde en Alsace, sous l’influence de Martin Stier, un autre meurtrier qui est devenu son mentor.

Les voyageurs dans les campagnes isolées étaient les premières cibles de Niers et des membres de son groupe. Par la suite, ils ont enchaîné assassinats, viols et pillages depuis les villages jusqu’aux grandes villes, à un point tel que le nom de Peter Niers s’est très vite répandu à travers l’Europe.

Un réseau qui s’étendait à travers l’Europe

La légende créée autour de Niers a gagné en popularité au fil du temps, et notamment lorsqu’il a traversé toute l’Europe pour étendre ses ambitions.

Loin de se limiter à un seul pays, son gang intervenait en effet en France ou même en Allemagne. Pendant un temps, il a même occupé une partie du sud du territoire teuton et l’ouest de la France, sans oublier la Rhénanie et la Bavière.

En dépit de la cruauté et du nombre de ses crimes, Niers n’a été arrêté qu’en 1577, après plus de onze années d’enquête et d’opérations policières. L’investigation menée à son encontre, à cette époque, a mis au jour 75 de ses meurtres par le biais de ses propres aveux. Après avoir été mis en prison, Niers est cependant parvenu à s’évader.

Du cannibalisme et de l’occultisme

Selon les récits de l’époque, Peter Niers était friand de magie noire et il aurait même invoqué le diable lors de certains de ses crimes. Ce pouvoir surnaturel, comme il aimait l’appeler, lui aurait été transmis par son guide, Stier.

Et si Niers était incessamment en quête de fœtus, c’était tout simplement, car il pensait que la consommation de la chair des embryons humains était à l’origine de la puissance de sa magie. D’après les récits de l’époque, le meurtrier aurait même été jusqu’à chasser des nourrissons pour leur prélever leur peau et devenir ainsi… invisible.

Il a finalement signé son arrêt de mort en laissant traîner sa pochette en cuir bourrée de cœurs et de membres de fœtus qui a, ensuite, été découverte par les habitants du village où il se terrait.

Mots-clés histoire