L’histoire du Belge qui reçoit des pizzas qu’il n’a pas commandées depuis 9 ans

Presque tout le monde aime se faire livrer une pizza de temps en temps. Pour cela, il suffit de passer commande et d’indiquer la saveur de son choix, ainsi que la quantité dont on a besoin. Pour Jean Van Landeghem, un Belge de 65 ans, il n’a choisi aucune saveur, ni défini aucune quantité, et surtout, il n’a jamais commandé aucune pizza du tout, et pourtant, il en reçoit régulièrement, et ce depuis 9 ans.

D’après Van Landeghem, tout a commencé il y a 9 ans lorsqu’un livreur arrive devant sa porte avec une grosse cargaison de pizzas, et ce sans qu’il n’ait passé aucune commande. L’homme explique qu’au début, la situation l’a bien amusé puisqu’il pensait qu’il s’agissait d’une erreur. Neuf ans plus tard, les commandes continuent d’arriver et cela ne l’amuse plus du tout.

Crédits PIxabay

Aujourd’hui, Van Landeghem raconte qu’il lui arrive de souffrir d’insomnies et de faire des cauchemars tellement il redoute l’arrivée du prochain livreur de pizzas qui va venir frapper à sa porte.

Un harcèlement à la pizza ?

Au cours de ces 9 ans, le sexagénaire aurait pu faire plusieurs indigestions de pizzas s’il avait décidé de consommer tout ce qu’on lui apportait.

Selon lui, les livreurs viennent déposer leur marchandise à toute heure, même la nuit. Il raconte qu’il avait une fois reçu une livraison à 2 heures du matin. Un autre exemple de bizarrerie, il a reçu une fois dix livraisons dans la journée, et l’une de ces livraisons était composée de 14 pizzas. Mais il lui arrivait aussi de recevoir des kebabs et des pittas.

Face à ce « harcèlement », le Belge n’a jamais accepté aucune des marchandises proposées, et n’a donc jamais payé.

À lire aussi : Manger de la pizza au petit déj’ serait bien meilleur que de manger des céréales

Qui pourrait être derrière ce tour ?

Le Belge se demande aujourd’hui qui est derrière cette farce devenue malsaine. Une de ses amies aurait, elle aussi, été la victime de livraisons de ce genre. Van Landeghem en a conclu que la personne derrière tout cela devait être une connaissance commune. Toutefois, ils n’ont pas encore pu identifier qui était ce gros farceur.

Ce qui est étonnant dans cette histoire c’est qu’ils n’aient pas encore pu démasquer le ou la responsable de cette « folie ». N’est-il pas possible pour la police de retracer la commande et d’au moins savoir quel est le numéro de téléphone du coupable ?

À lire aussi : Avec Domino’s, vous allez bientôt pouvoir tracer la livraison de vos pizzas