L’histoire du Géant de Cardiff, le canular qui a fait croire en l’existence des géants

Le Géant de Cardiff est l’un des plus gros canulars des États-Unis. La découverte de cette statue de trois mètres de haut a fait croire à de nombreuses personnes en l’existence des géants. L’histoire remonte au 16 octobre 1869 lorsque deux ouvriers, connus sous les noms de Gideon Emmons et Henry Nichols, ont creusé un puits dans une ferme de Cardiff, à New York.

En creusant, ils sont tombés sur une énorme statue de pierre représentant un homme massif. William Newell, le propriétaire de la ferme de Cardiff, s’est empressé de déclarer qu’il s’agissait d’une découverte majeure.

Les bruits se sont répandus et beaucoup de monde ont commencé à affluer des quatre coins des États-Unis pour voir le Géant de Cardiff. Au départ, William Newell a fait payer 25 cents aux visiteurs. Après seulement deux jours, il a augmenté son prix à 50 cents.

Un géant pétrifié ?

A l’époque, le Syracuse Journal avait parlé de l’engouement suscité par le Géant de Cardiff. « Les hommes ont laissé leur travail. Les femmes ont pris leur bébé et leurs enfants, tous se sont empressés pour voir la scène. » Andrew White, le premier président de l’Université de Cornell, a même fait le déplacement.

Les journaux se sont emparés de la nouvelle en qualifiant le Géant de Cardiff de « nouvelle merveille » ou encore de « découverte singulière. » Durant la première semaine qui a suivi la découverte du géant, environ 2 500 personnes se sont déplacées pour le voir. De nombreuses théories concernant la nature de cette statue ont commencé à faire surface.

La plus populaire d’entre elles affirmait qu’il s’agissait d’un géant pétrifié.

Une histoire montée de toute pièce

Cette théorie a été soutenue par de nombreuses personnes. Un pasteur de Syracuse a même déclaré que la Bible offrait des preuves de l’existence de ce géant : « Nous avons là un être humain fossilisé qui peut être l’un des géants mentionnés dans les Ecritures. »

Malheureusement pour lui, on a découvert plus tard qu’il s’agissait d’un gros canular. Le Géant de Cardiff était, en fait, une statue créée par George Hull, le cousin de William Newell. Il a avoué qu’il avait demandé à un tailleur de pierre de Chicago de sculpter un bloc de gypse. Il l’a ensuite enterré avec l’aide de Newell dans la ferme de Cardiff.

George Hull, qui était athée, a expliqué qu’il avait monté cette histoire de toute pièce après s’être disputé avec un pasteur à cause d’une interprétation littérale de la Bible. Il voulait prouver que les mythes religieux étaient stupides.

Mots-clés insolite