L’homme aux pulls improbables est de retour

En 2018, Sam Barsky, un américain du Maryland, a fait le buzz sur les réseaux sociaux en combinant de deux ses passions : le voyage et le tricot. Rêvant de faire le tour du globe, Sam Barsky a décidé de se projeter dans ses futurs aventures, non pas en faisant un « vision board » comme tout le monde, mais plutôt en tricotant des pulls représentant les endroits mythiques des pays qu’il voulait visiter.

Sam Barsky a commencé la confection de ses pulls il y a vingt ans et aujourd’hui, la collection du quadragénaire en compte 140. Les pulls de Sam Barsky ne restent pas seulement entreposés dans sa penderie. Loin de là car ils voyagent peut-être plus que certains d’entre nous.

crédits Pixabay

Pour nous le prouver, Sam Barsky a créé il y a quelques temps des comptes sur Instagram et Facebook sur lesquels il publie des photos de lui vêtu des pulls qui représentent les endroits qu’il est en train de visiter. Aujourd’hui, son Instagram et sa page Facebook comptent environ 100 000 abonnés.

« Tout peut être transformé en pull »

Sam Barsky a porté sa passion pour le tricot à un tout autre niveau. Si certains trouvent ces pulls un brin kitsch, on ne peut pas lui enlever le fait qu’il maîtrise à la perfection le maniement des aiguilles à tricoter. Il suffit de regarder les images des monuments représentés sur les pulls qu’il partage sur ses comptes Instagram et Facebook pour s’en rendre compte.

Interviewé sur sa passion par Create Whimsy, Sam Barsky a expliqué que l’idée de tricoter des pulls représentant les endroits dans lesquels il allait voyager lui était venue après avoir vu une photo du Tower Bridge de Londres. « Après avoir tricoté quelques pulls de paysages génériques et avoir vu une photo du Tower Bridge de Londres dans un magazine, qui est devenu mon inspiration, je me suis dit que tout pouvait être transformé en pull. »

Des pulls qui font fureur sur la toile

Sur ses réseaux sociaux, on peut voir Sam Barsky poser fièrement devant la Tour Eiffel avec son pull à l’effigie de la Dame de Fer ou encore devant les chutes du Niagara. Même s’il a déjà visité pas mal de pays, il n’est pas prêt de s’arrêter de si tôt.

Lors d’une interview accordée à Bored Panda, le quadragénaire a expliqué que ses voyages lui permettaient également de partager sa passion pour le tricot à d’autres personnes. « Le tricot et le voyage vont très bien ensemble. En plus de me donner l’opportunité de visiter les endroits que j’ai tricotés sur mes pulls, le voyage me permet aussi de partager mes connaissances en tricot à d’autres personnes. »

Sam Barsky estime que ce qu’il fait est « une autre forme d’art. »

View this post on Instagram

Pics from our drive around Northern Michigan today

A post shared by Sam Barsky (@sambarskyknitter) on

Mots-clés instagram