L’homme qui fabriquait des sextoys en bois

Pascal a la quarantaine bien tassée et il travaille depuis des années comme ébéniste dans le département de la Charente. Il a pendant longtemps fabriqué et restauré des meubles, mais il a eu envie de donner un nouveau tournant à sa vie en 2014. Il s’est alors mis à vendre des sextoys en bois. Trois ans plus tard, son entreprise a totalisé environ trois cent mille euros de chiffre d’affaires.

Pascal est tombé dedans un peu par hasard. Il souhaitait diversifier son activité et il a alors eu l’idée de fabriquer des jouets intimes.

Sextoys Bois

Les sextoys représentaient une part intime de son chiffre d’affaires au début, mais le bouche-à-oreille a fini par porter ses fruits.

Des sextoys en bois, à l’apparence raffinée

Pascal a ainsi enregistré de plus en plus de commandes et il a fini par focaliser tous ses efforts sur ces produits. Désormais, toute son activité repose sur cette gamme.

Une gamme extrêmement populaire. En l’espace de trois ans, l’ébéniste a en effet écoulé pas moins de trois mille sextoys, pour un chiffre d’affaires atteignant les trois cent mille euros. Il a d’ailleurs de plus en plus de mal à honorer toutes ses commandes, et ce alors même qu’il passe chaque jour une dizaine d’heures dans son atelier situé à Fléac.

Afin de toucher le plus de monde possible, Pascal a eu la brillante idée de lancer un site de vente en ligne : Idée du Désir. Il lui a permis d’exporter ses produits à l’étranger et de sortir ainsi des frontières de l’hexagone. L’homme livre ainsi en Europe, aux États-Unis et même en Australie.

Cette réussite, il la doit à son savoir-faire, bien entendu, mais également à l’écoute dont il sait faire preuve. Il accepte en effet les commandes personnalisées… dans la limite du raisonnable.

Une présence à l’internationale

Pascal ne connaissait pas grand-chose aux sextoys à ses débuts, mais il n’a pas hésité à se former afin de pouvoir offrir le meilleur service possible à ses clients. Il a notamment suivi plusieurs congrès sur la sexologie et il travaille en étroite collaboration avec Daniel Habold, un sexologue installé en Savoie. L’homme compte également demander à Sandra Marques, une autre sexologue, de prendre la plume pour dispenser des conseils pratiques sur le site internet afin d’offrir le meilleur accompagnement possible aux utilisateurs et aux utilisatrices.

En attendant, Pascal est à la tête d’une gamme très complète. Elle se compose d’ailleurs de nombreux produits différents, des produits à l’esthétique irréprochable. Le prix de vente dépend bien évidemment du produit. Les modèles les plus accessibles sont vendus une cinquantaine d’euros, mais on trouve aussi des sextoys plus élaborés à 190 euros.

Mots-clés insolitensfysextoys