L’horloge biologique aurait un impact sur l’efficacité des vaccins

L’horloge biologique agirait sur le fonctionnement de notre système immunitaire. Cela aurait un impact sur l’efficacité des vaccins dans une certaine mesure.

Lorsque des micro-organismes tels que des virus ou des bactéries nous infectent, notre système immunitaire entre en action. Celui-ci a pour rôle de détecter et d’éliminer les infections. Il répare aussi les dommages provoqués. On a toujours considéré que notre système immunitaire fonctionne de la même manière, que nous contractions une infection pendant la journée ou la nuit. Mais une étude couvrant plus d’un demi-siècle montre désormais que notre corps réagit différemment le jour et la nuit. L’horloge biologique ou interne en serait la raison.

Crédits Pixabay

Les scientifiques assimilent l’horloge biologique à l’ensemble des mécanismes physiologiques et biochimiques garantissant une activité rythmique de l’organisme. La lumière du jour affecte les régulateurs géniques de cette activité rythmique selon des mécanismes moléculaires.

Horloge interne et système immunitaire

Chaque cellule du corps détermine le temps selon le niveau de certaines protéines. Le corps peut ajuster ses fonctions et comportements au moment approprié en sachant s’il fait jour ou nuit. L’horloge interne garantit que nous ne produisons de la mélatonine qu’à la tombée de la nuit, car cette hormone naturelle signale qu’il est temps de dormir.

Les cellules immunitaires patrouillent continuellement dans l’organisme. On sait désormais que l’horloge biologique détermine leur emplacement à des moments particuliers de la journée. Les cellules immunitaires migrent dans les tissus pendant la journée à un moment où le corps est plus susceptible de subir une infection. La nuit, elles stationnent au niveau des ganglions lymphatiques. Elles y établissent une mémoire de ce qui a été rencontré au cours de la journée, incluant les infections. Ce processus garantit une réponse immunitaire plus efficace en cas de réinfection.

Les recherches ont montré que le moment où nous sommes infectés par un virus peut avoir un impact sur la façon dont nous tombons malades. Cela est aussi vrai pour la prise d’un médicament et son efficacité.

A lire aussi : 5 fake news qui circulent au sujet des vaccins anti Covid-19

La question des vaccins

Il existe de plus en plus de preuves attestant le lien entre l’horloge biologique et l’heure d’administration des vaccins. À titre d’exemple, un essai randomisé effectué en 2016 portant sur plus de 250 personnes âgées de 65 ans et plus a montré que le fait de recevoir le vaccin contre la grippe le matin (entre 9h et 11h) a entraîné une réponse immunitaire plus efficace que de le faire l’après-midi (entre 15h et 17h).

Cela soulève des questions en ce qui concerne le lien entre la pandémie actuelle et les programmes de vaccination. Le récepteur permettant au coronavirus d’entrer dans nos cellules est contrôlé par notre horloge interne. Il reste à déterminer si l’heure à laquelle on se fait vacciner contre la Covid-19 a un impact sur la réponse immunitaire.

Mots-clés santé