L’Horloge de l’Apocalypse a été avancée

L’Horloge de l’Apocalypse a été avancée de trente secondes par rapport à l’année passée. Seules deux minutes nous séparent de la fin du monde et l’horloge est ainsi réglée sur 23h58.

L’Horloge de l’Apocalypse trouve ses origines à la fin de la guerre froide et elle se présente sous la forme d’une horloge conceptuelle maintenue par les directeurs du Bulletin des scientifiques atomistes de l’Université de Chicago. L’idée à la base était d’alerter l’opinion publique sur les dangers inhérents à la prolifération des armes nucléaires, mais le concept a évolué en 2007 afin de prendre en compte d’autres perturbations.

Apocalypse

Des perturbations comme le changement climatique, par exemple, ou même les risques liés aux nouvelles technologies.

L’Horloge de l’Apocalypse, une initiative remontant aux années 40

En 1947, durant l’année de sa création, l’Horloge de l’Apocalypse avait été réglée sur 23h53 et donc à sept minutes de l’apocalypse. Deux ans plus tard, à la suite du test de la première arme nucléaire russe, ses créateurs ont décidé de l’avancer de quatre minutes.

L’horloge a ensuite gagné une minute en 1953 suite à une série d’essais thermonucléaires menés par les États-Unis et la Russie.

En 1960, grâce aux vastes campagnes de communication menées autour des dangers de l’arme nucléaire, ses créateurs ont décidé de la reculer de cinq minutes et de la régler ainsi sur 23h53.

Ils ont remis le couvert trois ans plus tard suite à la signature du traité d’interdiction partielle des essais nucléaires, traité signé à la fois par l’URSS et les États-Unis. L’horloge affichait alors 23h48.

Les années suivantes ont été assez chaotiques, mais la situation s’est stabilisée à partir des années 90 suite à de nouveaux traités signés entre les Américains et les Russes et, surtout, à la chute du Mur de Berlin. Le calme a malheureusement été de courtes durées et les années suivantes ont poussé les créateurs de l’horloge à l’avancer de plusieurs minutes.

L’horloge a été avancée de trente secondes

Ils ont décidé d’en faire de même cette année en avançant l’horloge d’une trentaine de secondes. Elle est ainsi réglée désormais sur 23h58, soit sur l’heure la plus proche de la fin du monde depuis 1953.

Cette décision a principalement été motivée par l’incapacité des dirigeants mondiaux à faire face aux menaces induites par une guerre nucléaire et le changement climatique. Il faut dire que les relations entre les États-Unis et la Corée du Nord se sont fortement dégradées ces derniers mois. Pour ne rien arranger, Donald Trump a également décidé de quitter les accords de Paris, faisant ainsi fi de tous les efforts entrepris par son prédécesseur.

Bref, on ne peut pas dire que l’année 2018 commence de la meilleure façon.

Mots-clés insolite