L’Hoverbike Scorpio-3, la moto volante à la russe

Hoversurf, une entreprise russe, vient de lever le voile sur un produit extrêmement insolite. L’Hoverbike Scorpio-3 se situe en effet à mi-chemin entre le drone et la moto volante. Il se destine pour le moment aux amateurs de sensations fortes, mais il viendra peut-être un jour où vous pourrez filer dans les airs au-dessus du Périphérique parisien.

Cette entreprise n’est pas encore très connue en Europe. Basée en Russie, elle travaille sur plusieurs drones et elle est persuadée que ces appareils révolutionneront les transports de demain.

Scorpio-3

Avec la Scorpio-3, plus de problèmes d’embouteillage.

Hoversurf travaille ainsi depuis plusieurs années sur des taxis volants et autonomes et elle a même l’intention de lancer un premier modèle fonctionnel l’année prochaine.

Hoverbike Scorpio-3 : une moto pour filer dans les airs

En parallèle, l’entreprise a également mis au point une moto volante capable de filer dans les airs, à environ un mètre de hauteur : Scorpio-3. Entièrement électrique, elle s’appuie sur quatre hélices pour assurer la portance du pilote et pour élever la moto dans les airs.

Toutefois, la moto n’a pas réellement besoin d’un pilote pour fonctionner et il est ainsi possible de la contrôler à distance en passant par un logiciel spécialement développé pour l’occasion. Exactement comme pour nos drones, en somme.

Hoversurf a organisé récemment une démonstration dans un entrepôt afin de montrer les capacités de son invention.

Extrêmement bluffante, cette séquence soulève aussi de nombreuses questions sur le plan de la sécurité. En l’état actuel des choses, le corps du pilote se trouve effectivement à quelques centimètres des puissantes hélices de la moto et on imagine aisément ce qui pourrait se passer si ses jambes, par exemple, entraient en contact avec ces pièces.

Un produit pensé pour les amateurs de sensations fortes

Lui, mais aussi les passants autour de la moto. Ces fameuses hélices ne sont effectivement pas protégées par de quelconques grilles de sécurité.

Hoversurf, lui, se veut rassurant. Le constructeur a parfaitement conscience du problème, mais il précise bien que cette moto n’a pas pour vocation à être commercialisée. Pas en l’état, du moins. Pour le moment, le produit s’adresse donc surtout aux amateurs de sensations fortes.

En outre, l’entreprise a mis en place un système de sécurité afin de réguler l’altitude et la vitesse de l’appareil.

Mots-clés insolite