L’Hyperloop pourrait aussi servir à propulser des vaisseaux dans l’espace

L’Hyperloop pourrait nous permettre, à terme, de propulser des vaisseaux dans l’espace. C’est en tout cas ce que pensent deux chercheurs émérites et unanimement reconnus par leurs pairs.

James R. Powell travaille depuis plusieurs années comme physicien et il est notamment connu pour avoir participé à la création du système de sustentation électromagnétique utilisé par le fameux JR-Maglev. Cette innovation lui a d’ailleurs valu d’obtenir une prestigieuse récompense du fameux Franklin Institute en 2000.

Hyperloop Fusée

Et si l’Hyperloop nous permettait d’envoyer des vaisseaux dans l’espace ?

Le JR Maglev, pour celles et ceux qui ne le connaissent pas, est un train à sustentation magnétique se présentant sous la forme d’un monorail.

James R. Powell, l’homme derrière le système de propulsion du JR-Maglev

Ce train a une particularité très intéressante. Il n’est pas posé physiquement sur un rail. En réalité, il flotte au-dessus et il peut donc atteindre des vitesses bien supérieures à celles d’un train normal.

Le record absolu a été obtenu en avril 2015. Le Maglev a alors atteint la vitesse de 603 km/h, soit 28,2 km/h de plus que le record détenu par un train classique.

James R. Powell n’a pas arrêté ses travaux pour autant et il a continué à travailler sur ces systèmes de sustentation. Il pense désormais que sa technologie pourrait aussi être utilisée pour propulser des vaisseaux dans l’espace sans avoir besoin d’un propulseur chimique.

En réalité, il estime même qu’elle pourrait révolutionner le secteur aérospatial. Le carburant utilisé par les fusées pour décoller pèse lourd et il représente un coût important. Un canon électromagnétique permettrait donc aux acteurs du secteur de réaliser d’importantes économies tout en augmentant la quantité de carburant utilisé pour les voyages spatiaux.

Il reste cependant un problème : la vitesse.

Pour échapper à l’attraction terrestre, les fusées ont besoin de générer une forte poussée. Elles doivent effectivement atteindre une vitesse de 11,2 kilomètres… par seconde, ce qui représente un peu plus de 40 000 km/h. On est donc loin des 600 km/h du JR Maglev.

Et c’est précisément là qu’intervient l’Hyperloop.

L’Hyperloop pourrait aussi servir à envoyer des vaisseaux dans l’espace ?

Elon Musk est un véritable touche-à-tout. Il s’intéresse beaucoup à l’espace ou même aux véhicules électriques, mais il se passionne aussi pour les transports en commun et il a présenté en 2013 un projet totalement dingue visant à propulser des capsules dans des tubes sous basse pression afin de réduire au maximum le phénomène de friction.

Pourquoi ? Tout simplement pour pouvoir atteindre des vitesses plus importantes.

En théorie, un tel système permettrait à ces fameuses capsules d’atteindre une vitesse de croisière de 1 102 km/h et donc de se déplacer à une vitesse plus importante que celle des avions. Grâce à ce moyen de locomotion, les passagers de ces fameuses capsules n’auraient donc besoin que de trente minutes pour relier Los Angeles et San Francisco.

James R. Powell a longuement étudié les plans déposés par Elon Musk et il est convaincu que cette technologie peut être combinée à celle de la sustentation électromagnétique afin de décupler les possibilités offertes par cette dernière. Suffisamment pour atteindre les 40 000 km/h requis pour échapper à la Terre ? Pas en l’état, mais cette piste semble susciter l’intérêt de pas mal de monde. Deepak Gupta, aussi connu comme PatentYogi sur YouTube, a en effet dédié sa dernière vidéo à ce concept.

Mots-clés hyperloopinsolite