L’IA nous a peut-être permis de résoudre l’un des plus grands mystères au sujet de Shakespeare

On ne cessera jamais de s’émerveiller devant les prouesses qu’est capable d’accomplir l’intelligence artificielle. Grâce à un algorithme de machine learning, une IA a été capable de déterminer que la pièce « Henry VIII » n’a pas été entièrement écrite par William Shakespeare et que le dramaturge britannique John Fletcher y a aussi contribué.

L’IA qui a pu résoudre l’un des plus grands mystères au sujet de Shakespeare a été développée par le chercheur Petr Plecháč, travaillant au sein de l’Académie tchèque des sciences, à Prague. Grâce à cette IA, on a appris que l’acte III, scène 2, de la pièce « Henri VIII » est le résultat de la collaboration entre John Fletcher et William Shakespeare.

Shakespeare

Crédits Pixabay

Ils ont co-écrit la pièce à partir de la ligne 2081 jusqu’à la ligne 2200.

Une découverte qui confirme les rumeurs

L’IA développée par Petr Plecháč met fin à plusieurs siècles de spéculations concernant l’œuvre de William Shakespeare. Des rumeurs affirmaient depuis longtemps que Shakespeare ne pouvait pas avoir écrit seul cette œuvre qui est très vaste. Qui plus est, l’écriture d’ « Henri VIII » a dû requérir une grande connaissance des us et coutumes italiennes alors que Shakespeare n’y a jamais été.

En 1850, l’analyste littéraire James Spedding a été le premier a évoqué la possibilité que William Shakespeare ait pu écrire sa pièce avec John Fletcher en raison de grandes similitudes entre leurs pièces.

Une IA soumise à un entraînement intensif

Pour aboutir à ce résultat, l’IA développée par Petr Plecháč a été soumise à un entraînement intensif. Elle a dû apprendre à reconnaître les styles littéraires de Shakespeare et de Fletcher. Pour cela, Petr Plecháč lui a fait analyser cinq pièces de William Shakespeare et cinq autres de Fletcher.

L’IA a dû assimiler les tournures de phrases affectionnées par chaque auteur, leur vocabulaire ainsi que leur rythme littéraire. Après cette phase d’entraînement, l’IA a enfin pu passer à l’analyse de la pièce « Henri VIII. » Elle a notamment déterminé que certaines parties de la pièce avaient été écrites à 4 mains par les deux auteurs.

Grâce à cette IA, on découvre aussi que le dramaturge Philip Massinger n’a, en aucun cas, contribué à l’écriture de cette pièce. Certains analystes littéraires pensaient qu’il avait collaboré avec William Shakespeare sur « Henri VIII. »