L’IAB fait son mea culpa et envisage de lancer un nouveau standard

Contre toute attente, l’IAB vient de publier un communiqué officiel pour présenter ses excuses et faire son mea culpa. La fédération reconnaît que la stratégie mise en place par l’industrie publicitaire sur le web n’est pas la bonne. Et encore, ce n’est rien de le dire car elle estime même qu’elle est totalement plantée… et elle compte bien corriger le tir.

Si ces trois lettre ne vous dit pas grand chose, alors sachez que l’IAB (pour Interactif Advertising Bureau) est une association internationale regroupant la plupart des acteurs de la publicité en ligne.

Mea Culpa IAB

La fédération mondiale de la publicité vient de présenter ses excuses. Une grande première.

Elle a été fondée à la fin des années 90 et elle est présente dans tous les pays. Elle a même créé des divisions en France et au Royaume-Uni.

Les bloqueurs de publicités coûtent beaucoup d’argent à l’IAB

Je ne sais pas si vous le savez mais l’IAB a aussi organisé une réunion de crise à la rentrée pour évoquer la question des bloqueurs de publicités. Ses esperts se sont effectivement rendus compte que leur utilisation s’est fortement généralisée au fil des années, avec une augmentation de 41% entre 2014 et 2015.

La fédération avait examiné plusieurs pistes à l’époque et elle avait même envisagé de lancer des poursuites judiciaires à l’encontre des éditeurs de ces solutions. Advertising Age avait consacré un dossier complet à la question.

Il faut croire que pas mal d’eau a coulé sous les ponts depuis cette fameuse réunion car l’IAB a finalement décidé… de faire son mea culpa. La fédération n’a d’ailleurs pas fait les choses à moitié.

Une nouvelle certification pour corriger le tir

Elle reconnait avoir cherché à tout faire pour maximiser ses profits, quitte à porter atteinte à l’expérience utilisateur. Mieux, elle reconnait que les systèmes de ciblage mis en place ont carrément ralenti l’internet du grand public tout en visant les batteries des téléphones des mobinautes.

Bref, vous l’aurez compris, l’IAB estime qu’elle s’est totalement plantée.

La bonne nouvelle, c’est qu’elle est bien décidée à renverser la tendance. Comment ? En lançant une nouvelle certification : le Lean. L’idée est assez simple car cette dernière sera attribuée aux formats qui réunissent quatre conditions.

Ils devront être légers à charger, chiffrés, donner le choix et l’utilisateur et ne pas être invasifs.

La fédération invite d’ailleurs les internautes à participer aux discussions relatives à ce nouveau standard. Il est évidemment très difficile de ne pas penser aux publicités acceptables et à ce fameux manifeste soutenu par Reddit, Adblock Plus ou encore Customer Commons.

Via

Mots-clés publicitéweb