Liam Neeson revient sur ses propos controversés et regrette de les avoir tenus

Deux mois après avoir révélé qu’il avait voulu tuer “un salaud de Noir” il y a de cela une quarantaine d’années suite au viol d’une proche amie par un individu de cette couleur de peau, l’acteur américain Liam Neeson a déclaré regretter ces propos.

Le 4 février dernier, The Independent avait publié un entretien avec l’acteur américain Liam Neeson dans lequel ce dernier se laissait aller à une confidence plutôt surprenante, mais qui avait semblé traduire un homme à l’aise avec ces propos.

crédit YouTube

Liam Neeson disait avoir appris, une quarantaine d’années plus tôt, qu’une proche amie avait été violée, et qu’en lui posant la question, celle-ci lui avait révélé que son violeur était de couleur noire.

Une information qui avait conduit le comédien à se rendre dans des endroits où il était susceptible d’être agressé par des personnes de cette couleur de peau, pour ainsi déchaîner la violence en lui selon ses propres termes.

Liam Neeson reconnaît être “passé à côté du sujet” et avoir “blessé beaucoup de gens”

Quelques jours après cette révélation, Liam Neeson avait tenu à les approfondir dans l’émission Good Morning America : “[sur le fait de chercher délibérément à être agressé] J’ai peut-être fait ça quatre ou cinq fois. Le fait de ressentir cette envie primaire m’a vraiment choqué. Ça m’a choqué et ça m’a fait mal. J’ai cherché de l’aide. Je suis allé voir un prêtre. J’avais deux très bons amis à qui parler (…) pour me débarrasser de ça.”

Et il y a quelques jours, peut-être parce que le film qu’il promouvait alors, Sang Froid, a reçu un tiède accueil de la part du public (le film n’est pour l’heure pas rentable aux États-Unis) et que ses propos controversés ont pu jouer un rôle dans cette contre-performance, ou bien parce que le temps a fait son œuvre, l’acteur a exprimé ses regrets dans un communiqué de presse publié par Variety :

“Durant ces dernières semaines, j’ai réfléchi et j’ai discuté avec diverses personnes ayant été blessées par mes propos impulsifs qui avaient trait au viol d’une amie très chère il y a près de quarante ans, et aux pensées et actions inacceptables que j’avais eues à ce moment-là en réponse à ce crime. L’horreur qui a touché mon amie m’a fait avoir des pensées irrationnelles qui ne représentent pas la personne que je suis.

En essayant d’expliquer ce que je ressentais, je suis passé à côté du sujet et j’ai blessé beaucoup de gens à l’heure où le langage est si souvent utilisé comme arme et où toute une communauté de personnes innocentes est ciblée dans des actes de colère.

Ce que j’ai échoué à réaliser, c’est qu’il n’était pas seulement question de justifier la colère que j’avais eue il y a tant d’années, mais aussi de l’impact que mes mots ont aujourd’hui. J’ai eu tort de faire ce que j’ai fait. Je reconnais que, même si les commentaires que j’ai formulés ne reflètent en rien ce que je pense réellement, ils étaient blessants et discordants. Je demande profondément pardon.”

Mots-clés liam neeson