Si votre libido est en berne, c’est peut-être à cause du télétravail

Suite au confinement, de nombreuses personnes ont été contraintes de se tourner vers le télétravail. Avec la pandémie qui continue de sévir actuellement, ce nouveau mode de travail est devenu la norme. Il présente toutefois certains inconvénients.

Du 20 au 27 novembre 2020, le site de rencontres extraconjugales Gleeden a réalisé un sondage en ligne qui nous en apprend plus sur la façon dont le télétravail impacte notre vie sexuelle. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le fait de travailler chez soi ne favorise pas les câlins sous la couette, au contraire.

Un homme se tenant la tête dans les mains
Crédits Pixabay

Le télétravail serait même à l’origine d’une baisse de libido chez certaines femmes !

Le désir n’est plus au rendez-vous

2 541 femmes mariées vivant en France ont participé à ce sondage. Les résultats enregistrés par Gleeden ont de quoi surprendre. En effet, on apprend que 76% de ces participantes ont admis avoir eu une baisse de libido depuis qu’elles sont en télétravail.

Le fait que la France ait entamé un deuxième confinement le 1er novembre 2020 n’a pas arrangé les choses. Il suffit de se pencher sur les chiffres de ce sondage. D’après le site Gleeden, seules 26% des participantes ont eu des relations sexuelles depuis le reconfinement.

Une question de temps et de stress

On pourrait se dire que le fait d’être confiné avec sa tendre moitié laisse plus d’occasions pour s’adonner à des activités coquines. Malheureusement, ce n’est pas le cas lorsqu’on doit aussi gérer le télétravail. Selon les chiffres, 81% des sondées mettent la baisse de leur libido sur le compte du stress. Sur les 2 541 femmes interrogées, 66% ont évoqué une difficulté à gérer leur temps correctement lorsqu’elles sont en télétravail. Cela laisserait donc peu de place aux câlins. Il faut dire qu’une fois lancé, il est souvent difficile de s’arrêter pour trouver du temps pour soi.

D’autre part, 65% des participantes disent ne plus se sentir attirantes depuis qu’elles travaillent chez elles. En effet, lorsqu’on est en télétravail, on a plus tendance à privilégier le confort plutôt que le style. Cela expliquerait donc leur manque de désir. Pour finir, 35% des femmes sondées affirment qu’il leur manque les moments passés à l’extérieur pour entretenir le désir.

Une baisse de libido n’est pas une fatalité. Il existe en effet de nombreux moyens de raviver la flamme du désir malgré le télétravail. Par exemple, il est conseillé de s’en tenir à des horaires de travail fixe et de faire un effort vestimentaire.

Mots-clés nsfysexualité