LibreOffice 3.3 disponible en version finale

Certains d’entre vous ne le savent peut-être pas mais l’équipe en charge du développement de la suite OpenOffice s’est scindée en deux entités bien distinctes. Ce qui a donné vie à LibreOffice, une nouvelle suite bureautique libre qui vient tout juste de sortir en version finale. Bien sûr, l’histoire n’a pas été de tout repos mais ce sont finalement les libristes qui risquent d’être contents d’avoir encore un peu plus de choix. Ou non, d’ailleurs, parce qu’on ne sait jamais vraiment ce qu’ils veulent.

Naaan, je plaisante, j’adore les libristes en fait, hein. Ils me font un peu peur, c’est vrai, mais ce sont généralement des gars très sympathiques qui ont l’esprit drôlement ouvert, surtout quand tu ne leur dis pas que tu es un adepte de la Pomme. Limite ils préfèrent les gars qui tournent sous Windows, ce qu’on ne peut pas vraiment s’expliquer et c’est sans doute aussi un peu pour ça qu’ils sont parfois inquiétants.

LibreOffice, donc, est le résultat d’un terrible divorce. Une partie de l’équipe travaillant sur le développement de la suite OpenOffice n’a pas apprécié le rachat de Sun par Oracle et s’est donc lancée dans une nouvelle aventure pleine de rebondissements. Pour avoir (très) rapidement eu l’occasion de tester cette nouvelle suite bureautique libre, je peux vous dire qu’elle est encore relativement proche de la dernière version d’OpenOffice mais avec quelques fonctions bien spécifiques. Des fonctions comme la possibilité d’importer et de modifier des fichiers SVG, une nouvelle manière de formater les styles et pas mal de petits ajouts sur l’ergonomie générale du module dédié aux tableurs.

Cela dit, étant plutôt utilisateur de… hem… Office Mac (je sais, je cumule les tares), je ne pense pas avoir suffisamment de recul pour pouvoir juger des améliorations apportées sur LibreOffice. Donc si vous avez des retours, faut pas vous gêner.