LibreOffice sur Android : ça avance !

Au début de l’année, nous avons appris le début d’un nouveau chantier visant à assurer le portage de LibreOffice sur Google Android. Depuis, nous n’en avons plus entendu parler mais Michael Meeks, l’un des responsables du projet, a tenu à nous donner des nouvelles. Des nouvelles plutôt positives puisque cette adaptation semble plutôt bien fonctionner. Yep, mais tout n’est pas parfait pour autant, puisqu’il reste maintenant beaucoup de boulot afin de rendre l’application aussi ergonomique que possible. Et comme en témoigne l’illustration qui accompagne cet article, on ne peut pas dire que ce soit encore gagné. Pas du tout, même…

LibreOffice sur Android : ça avance !

Là, évidemment, tout reste à faire. Ce qui n’a d’ailleurs rien d’étonnant puisque l’équipe s’est exclusivement concentrée sur l’aspect fonctionnel de la chose. Leur objectif, c’était avant tout d’adapter LibreOffice à Android et ça, il semblerait que ce soit presque bouclé. Notons d’ailleurs que cela vaut pour tous les modules de la suite, et donc pour le traitement de texte, le tableur ou encore l’outil dévolu aux présentations. Non, le plus gros du boulot va évidemment porter sur l’interface de l’application. Comme on peut le voir sur la capture plus haut, l’interface actuelle de l’application n’est pas du tout adaptée aux contrôles tactiles, on peut même dire qu’elle est presque inutilisable en l’état. Un travail titanesque, donc, et qui devrait durer plusieurs semaines, voire quelques mois.

C’est d’ailleurs très problématique pour LibreOffice. En effet, si les dernières informations dont on dispose sont correctes, alors Microsoft devrait lancer Office sur Android et iOS avant la fin de l’année. Une suite qui dispose d’une image forte auprès du grand public et qui pourrait donc rencontrer un certain succès auprès des mobinautes. Sachant que l’application payante, on peut donc supposer que ces derniers ne jetteront pas même un regard sur LibreOffice lorsque l’application sera bouclée. Au final, donc, pour bénéficier d’un taux de pénétration correct, l’équipe du projet devrait lancer cette fameuse application avant celle de Microsoft, et ce afin de lui couper l’herbe sous le pied.

Et là, je ne sais pas pourquoi, mais j’ai vraiment l’impression que le délai va être court.

MAJ : Vous trouverez des mock-ups de l’interface de l’application ici.

Via