LibreOffice se surpasse dans sa nouvelle version 5.4

La Document Foundation a annoncé le 28 juillet 2017 la sortie d’une nouvelle version de la  suite bureautique libre. Vous pouvez désormais la télécharger pour l’utiliser sur Windows, Linux, macOS, ou le cloud. L’outil est une réponse positive à la recommandation du Référentiel général d’interopérabilité (RGI 2.0) du format Open Document pour le secteur public, en avril 2016.

Son histoire a en fait commencé depuis bien longtemps qu’en 2016, au temps où Open Office était encore la plus grande figure de la bureautique libre. À cause de la concurrence, cette dernière a perdu de sa notoriété. OpenOffice a depuis été délaissé par de nombreux développeurs. LibreOffice séduisait davantage par sa sécurité, en témoigne ses mises à jour annuelles.

Clavier

Pour cette fois, leurs efforts se sont davantage portés sur l’interopérabilité avec les documents Microsoft Office. L’ergonomie a également reçu les mêmes attentions.

Les principales nouvelles fonctionnalités

D’abord, une nouvelle palette standard de couleurs fait son apparition dans cette édition, offrant ainsi une optimisation de l’affichage. Elle est basée sur le système de couleur RGB (rouge – jaune – bleu). D’autres changements majeurs sont constatés dans l’outil Writer concernant notamment l’ajout de style, de watermarks, de notes de haut et de bas de page.

L’automatisation de la mise à jour des tables et des graphes lors d’une modification sont parmi les changements apportés sur l’outil Calc. Les utilisateurs profitent aussi d’une meilleure gestion des lignes, des cellules, des commentaires, etc.

Quant à lui, l’outil Impress offre désormais la possibilité de créer des slides facilement avec les raccourcis pratiques évidemment.

Priorité à l’interopérabilité

Les développeurs de LibreOffice ont désormais fait en sorte que les fichiers ODF et OOXML s’échangent mieux entre utilisateurs. Ce sont des points essentiels de gagner contre les fichiers ODT et DOCX de Microsoft Office. Les améliorations se voient au niveau de la réduction significative de leur description XML par rapport à la concurrence. La forme et la structure sont sauvegardées lors d’une copie de texte vers d’autres éditeurs.

Pour les imports, il y a de nouvelles possibilités, à l’instar du template ODTM de Microsoft Office. Le support des images vectorielles EMF a été également retravaillé tout comme le rendu des documents PDF pour l’export. On retrouve donc une meilleure prise en charge des vidéos intégrées dans des fichiers PDF. LibreOffice prend également en charge les clés OpenPGP, signatures des documents ODF sous Linux.

La performance de LibreOffice Online a de la même manière été optimisée sur plusieurs points. Cette suite est sans doute la plus prometteuse parmi les outils bureautiques libres.

Mots-clés libreoffice