Light, présente un prototype de smartphone doté de 9 capteurs photos

Après avoir présenté le L16, une vision futuriste de l’appareil photo, embarquant 16 capteurs, Light s’aventurera dans les prochains mois sur le marché du mobile. La jeune start-up américaine implantée à Palo Alto en Californie vient en effet de dévoiler (en exclusivité au Washington Post) un prototype de smartphone doté de 9 modules photo à son dos. À la clé, la promesse de performances en nets progrès par rapport à ce que propose la concurrence à l’heure actuelle.

La firme indique par exemple être capable, au travers de ces 9 capteurs photo, de prendre des clichés allant jusqu’à 64 Mégapixels, mais aussi d’améliorer la captation en basse lumière et de restituer des effets de profondeur plus subtile. De quoi permettre, en théorie, de plus belles photos en mode portrait, notamment.

Le Huawei P20 Pro et ses 3 capteurs photo ? De l’histoire ancienne. Light, une start-up qui croit fort en la multiplication des modules a présenté un prototype de smartphone embarquant pas moins de 9 capteurs.

Comme le note The Verge, la stratégie de Light est cohérente. Avec l’expérience acquise en réalisant un L16 intriguant, prometteur, mais imparfait, une arrivée sur le marché du smartphone permettra surement à la jeune compagnie (sa fondation ne remonte qu’à 2013) de s’exprimer de manière plus complète qu’en développant dans son coin de drôles d’appareils photos commercialisés à près de 2.000 dollars (le prix catalogue du L16).

Le marché du smartphone : une suite logique pour Light

Une décision d’autant plus sensée que la société californienne aura du coup tout loisir de perfectionner sa technologie (ou devrait-on dire sa vision ?) dans un secteur qui cherche à aller toujours plus loin en photo… et qui – clairement – n’a pas peur de multiplier les capteurs pour y parvenir.

Entre le Huawei P20 PRO qui embarquait pas moins de 3 capteurs dorsaux en mars, le HTC U12+ qui en intègre 4 (2 au dos, 2 en façade), ou encore le LG V40 qui serait – selon de récentes rumeurs – doté pour sa part de 5 modules (3 au dos, 2 en façade) ; un mobile équipé de 9 capteurs dorsaux suivrait finalement la tendance actuelle.

Reste à savoir si une telle multiplication des modules photo aura véritablement un impact positif sur la qualité des clichés pris depuis un smartphone. À en croire les déclarations de Light, nous n’aurions pas à attendre très longtemps pour en avoir le cœur net.

La société évoque l’annonce d’un premier téléphone pourvu de sa technologie d’ici la fin de l’année. Les paris sont ouverts, mais à priori, Light aurait préféré conclure un partenariat avec un constructeur déjà présent sur le marché, plutôt que de se lancer dans la construction d’un smartphone 100% maison.

Crédit illustration : The Washington Post

Mots-clés Light