Lil Uzi Vert a acheté une planète

Le rappeur Lil Uzi Vert est connu pour ses nombreuses frasques. Il y a quelques mois, il avait fait parler de lui après s’être implanté un diamant de 24 millions sur le front. Récemment, on a appris grâce à la twittosphère que le rappeur s’était trouvé une nouvelle lubie.

À en croire un tweet publié par la chanteuse canadienne Grimes (également connue pour être la compagne d’Elon Musk), Lil Uzi Vert voudrait s’acheter une planète. Rien que ça !

Une étoile dans l'espace lointain
Crédits Pixabay

A lire aussi : Pour la première fois, on a découvert des isotopes dans l’atmosphère d’une exoplanète

Le 22 juillet 2021, Grimes a retweeté une publication de Lil Uzi Vert dans lequel il a déclaré qu’il avait essayé de surprendre tout le monde. La chanteuse a écrit :

« Documentation presque complète pour @LILUZIVERT pour réclamer légalement WASP 127-b – c’est énorme ! Premier humain à posséder légalement une planète. »

Notons que l’achat de cette planète n’est pas encore finalisé. Lil Uzi Vert a indiqué qu’il y travaillait encore.

Que sait-on de WASP 127-b ?

La planète WASP 127-b orbite autour d’une étoile qui se trouve à environ 500 années-lumière de la Terre. Les chercheurs ont indiqué qu’elle était plus grande que Jupiter et qu’elle faisait 50 fois la masse de notre planète. À supposer que Lil Uzi Vert réussisse vraiment à l’acheter, il y a peu de chances pour qu’il puisse s’y rendre et encore moins y vivre.

En effet, WASP 127-b n’est pas une planète habitable. Elle se trouve à une distance très réduite de son étoile. Il y fait donc toujours très chaud. Mais au vu de la détermination de Lil Uzi Vert, cela ne semble pas lui poser problème.

A lire aussi : Cette exoplanète a perdu son atmosphère avant d’en recréer une autre

On ne peut pas acheter une planète

Ce que Lil Uzi Vert semble ignorer, c’est que d’un point de vue légal, il n’a pas le droit d’acheter une planète. Comme le souligne le magazine Rolling Stone, l’extrait du Traité de l’espace, en vigueur depuis 1967, stipule que « l’espace extra-atmosphérique, y compris la Lune et les autres corps célestes, ne peut faire l’objet d’appropriation nationale par proclamation de souveraineté, ni par voie d’utilisation ou d’occupation, ni par aucun autre moyen. »

Pour le professeur Gregory Laughlin, de l’Université de Yale, toute personne qui tenterait d’acheter une planète commettrait un « vol. » Pour l’heure, Lil Uzi Vert ne s’est pas encore exprimé au sujet de la polémique qu’il a suscitée.

Affaire à suivre…