L’iMac Retina en vidéo, par Apple forcément

Apple a présenté de nouvelles tablettes tactiles hier, c’est vrai, mais la firme a surtout levé le voile sur un nouvel ordinateur particulièrement séduisant. Et non, ce n’est pas le nouveau Mac Mini, mais l’iMac Retina. Là, il faut bien l’avouer, elle n’y a pas été avec le dos de la cuillère car il s’agit du premier tout-en-un capable d’afficher… une définition en 5K. Pour une résolution en 5120×2880. Impressionnant, non ? Certes, et ça valait bien une vidéo officielle.

Si vous vous attendez à une vidéo ultra objective, c’est sûr, vous risquez d’être déçu et c’est assez logique puisque cette séquence est présentée par Dan Riccio. Ce nom ne doit sans doute pas vous être inconnu d’ailleurs et c’est assez logique car c’est lui qui a en charge la division hardware de la firme.

Vidéo iMac Retina

Il est beau le coquin, vous ne trouvez pas ?

Autrement dit, il s’agit du papa de ce nouvel iMac et c’est peut-être aussi ce qui explique pourquoi il est aussi dithyrambique. Ou pas, d’ailleurs, car cette machine est très loin d’être un ordinateur comme les autres. En réalité, cette annonce est même plus importante qu’on pourrait le croire, et vous allez très vite comprendre pourquoi.

Une nouvelle dynamique chez Apple ?

Jusqu’à présent, et comme chacun le sait, l’offre d’Apple se structurait autour de trois machines sédentaires : le Mac Mini pour les amateurs, l’iMac pour les utilisateurs les plus exigeants et le Mac Pro pour les professionnels (riches). Ce qui ne veut évidemment pas dire que le Mac Mini ne pouvait pas être utilisé en entreprise, bien sûr. Il y a toujours une différence entre l’offre et l’usage qui en est fait, de toute manière.

Où se place l’iMac Retina là dedans ? Et bien c’est ça qui est drôle. De par la définition de son écran, il s’adresse avant tout aux professionnels de l’image et ce n’est d’ailleurs pas pour rien si Apple a fait appel aux services d’un photographe pour présenter sa machine dans cette vidéo.

La Pomme Croquée d’ailleurs pu prendre n’importe quel graphiste, n’importe quel monteur et finalement n’importe quel créatif. C’est plutôt amusant puisque ces derniers avaient pour habitude de s’orienter plutôt vers des Mac Pro. Notamment pour tout ce qui touche à la vidéo.

Bizarre ? Un peu, c’est vrai, et c’est précisément ça qui me pousse à penser que l’iMac Retina a été conçu comme une machine intermédiaire, ou comme une passerelle tendue entre les particuliers d’un côté et les professionnels de l’autre.

« Vous n’avez pas les moyens d’acheter un Mac Pro ? Aucun problème, nous avons une alternative à vous proposer. »

Jusqu’à présent, Apple a toujours fait les choses à sa façon, sans jamais tenir compte des évolutions du marché. Et là, en l’espace de deux mois, elle a présenté des téléphones plus grands et un ordinateur qui fait un peu figure d’OVNI dans son catalogue.

Il se passe quelque chose, c’est certain et je pense que cela laisse augurer de bonnes choses pour les mois à venir. Avec peut-être aussi de jolies surprises dans le lot.