L’Inde lance une campagne afin d’enrayer la vague d’accidents causés par les selfies

« Le selfie tue », bientôt cette alerte sera visible dans de nombreux sites touristiques de l’Inde. De nombreux décès enregistrés dans le pays ont été malheureusement causés par des autoportraits. Les autorités prennent des mesures pour que le carnage cesse, surtout dans l’État méridional du Karnataka. Dans le sud de l’Inde, le nombre des personnes tuées par les selfies a considérablement augmenté.

En juillet 2017, un homme de 28 ans a perdu la vie. L’éléphant avec lequel il voulait prendre un selfie l’a malencontreusement écrasé. La scène s’est déroulée à Bangalore, dans une zone interdite d’accès. En septembre 2017, un autre homme est mort de noyade pendant que ses amis faisaient des autoportraits à moins de quelques mètres.

Selfie Danger

Dans la majorité des cas, les victimes oublient de prendre des mesures de sécurité lorsqu’elles prennent des selfies. Les personnes présentes lors des drames également.

Le selfie à bannir ?

Les autorités se mobilisent pour faire face à la situation. Des affiches exhortant les touristes à faire plus attention lorsqu’ils prennent des autoprortaits seront présentes dans le pays. Certaines zones de l’État du Karnataka, classées dangereuses, seront marquées par différents messages alarmants comme « Dites non au selfie », « Le selfie excite, mais tue » ou encore « Prenez un selfie avec précaution ».

Par ailleurs, à la demande du gouvernement central, les barrières à proximité des côtes et des falaises seront renforcées. Les parties encore non pourvues de barrage en seront équipées. Pour obtenir le selfie parfait, bon nombre de touristes n’hésitent pas à se mettre en danger. Le bilan des chercheurs est sans appel.

On compte plus de 127 personnes mortes à cause d’un selfie durant la période de 2014 à fin 2016.

Une solution efficace ?

La plupart des incidents mortels engendrés par d’audacieux selfies ont été recensés en Inde. Les victimes s’étaient soit noyées soit tombées du haut d’une falaise. Afin de combattre le fléau, des ingénieurs indiens spécialisés en technologies ont créé une application, « Saftie ».

Directement accessible via un smartphone, elle prévient son utilisateur lorsque l’autoportrait se fait dans des endroits périlleux.

Saftie est en mesure de reconnaître les 127 lieux où les décès suite à un selfie ont été enregistrés. Son répertoire ne cesse de s’agrandir grâce à l’aide de ses utilisateurs. Toute zone signalée par plus de trois individus est considérée comme potentiellement dangereuse. Les personnes à proximité reçoivent alors un SMS afin d’éviter tout sinistre.

Les notifications de l’application n’auront pas les mêmes effets sur tout le monde. Les plus audacieux risquent d’être insensibles aux alertes lancées par Saftie mais beaucoup échapperont à la mort grâce à elle.

Mots-clés indeselfies