L’Inde va retenter un atterrissage lunaire en 2020

En septembre 2019, on apprenait que la tentative d’atterrissage lunaire de la mission Chandrayaan-2, lancée par l’Indian Research Organisation (ISRO), s’était soldée par un échec. Pour rappel, Vikram, l’appareil qui devait atterrir près du pôle Sud de la Lune, a raté son atterrissage et s’est écrasé sur la surface lunaire. L’équipe chargée de la mission Chandrayaan-2 avait tenté, en vain, de rétablir le contact avec l’atterrisseur.

Quelques mois après l’échec de cette mission, l’Inde a fait savoir qu’il n’abandonnait pas l’idée d’explorer la Lune. Lors d’un point presse qui a eu lieu le 1er janvier 2020, Kailasavadivoo Sivan, Directeur de l’ISRO, a annoncé que l’agence spatiale indienne allait retenter un troisième atterrissage lunaire.

crédits Pixabay

Baptisée Chandrayaan-3, cette nouvelle mission devrait mettre le cap sur la Lune cette année.

Une priorité pour l’Inde

Après l’échec de la mission Chandrayaan-2, Kailasavadivoo Sivan a indiqué que le lancement d’une prochaine mission lunaire serait une priorité pour l’Inde. En dehors de la mission Chandrayaan-3, l’ISRO va aussi se concentrer sur le programme spatial habité, Gaganyaan.

« Cette année va être l’année de Chandrayaan-3 et de Gaganyaan. Je tenais à annoncer officiellement que la mission Chandrayaan-3 est approuvée par le gouvernement. » A en croire ses le directeur de l’ISRO, l’agence spatiale indienne préparerait déjà activement cette nouvelle mission lunaire. « Le projet est maintenant constitué. Les activités pour Chandrayaan-3 se passent très bien. »

Une mission moins coûteuse

Jitendra Singh, ministre d’État du gouvernement indien en charge du département de l’espace, a déclaré que le lancement de la mission Chandrayaan-3 devrait se faire au cours de cette année. De son côté, Kailasavadivoo Sivan préfère rester prudent. Ce dernier a indiqué que le lancement pourrait être repoussé à 2021.

Cette nouvelle mission a bénéficié d’un budget inférieur à celui de Chandrayaan-2. D’après le média India Today, Chandrayaan-3 coûtera 6,15 milliards de roupies, soit 77 millions d’euros. La mission Chandrayaan-2, quant à elle, s’était vue allouer un budget de 9,7 milliards de roupies, soit environ 121 millions d’euros.

Si Chandrayaan-2 comprenait un orbiteur lunaire, un atterrisseur lunaire et un rover, cette nouvelle mission ne comportera qu’un atterrisseur et un rover. L’équipe en charge de Chandrayaan-3 a indiqué qu’elle tentera d’atterrir au même endroit que Chandrayaan-2, c’est-à-dire au pôle Sud de la Lune, où se trouve de vastes gisements d’eau.

Mots-clés indelune