L’Indonésie lève l’interdiction de Telegram

L’Indonésie va lever l’interdiction qui pèse sur l’application Telegram depuis mi-juillet. La nouvelle a été annoncée mardi par les dirigeants du pays qui ont déclaré que la fin de l’interdiction prendra effet cette semaine. L’application avait été partiellement bloquée par le gouvernement à cause de messages postés par des groupes terroristes.

Les messages en question encourageaient justement au terrorisme. Certains contenus allaient même jusqu’à donner des conseils pour fabriquer des bombes artisanales et organiser des attentats. Pour éviter tout risque, le gouvernement indonésien avait mis en place un blocage partiel de l’outil.

Telegram

L’interdiction n’a été levée qu’une fois que Pavel Durov lui-même, le fondateur de Telegram, s’est engagé à renforcer le système de censure de sa messagerie instantanée.

Telegram, un eldorado pour les groupes terroristes

Telegram est un service de messagerie en ligne qui a la réputation d’avoir un très haut niveau de chiffrement. Il devient alors impossible pour les autorités de tracer les utilisateurs en infraction. Le fait que l’entreprise a toujours refusé de communiquer à la police les données de ses utilisateurs complique davantage la situation.

De ce fait, Telegram est devenu un véritable eldorado pour les personnes qui souhaitent partager des contenus racistes, violents et qui incitent à la haine.

C’est notamment le cas de plusieurs groupes terroristes qui n’hésitent pas à y partager leurs idéologies et même à inciter les autres utilisateurs à rallier leurs causes. Cela a amené un utilisateur indonésien est allé jusqu’à attaquer deux policiers dans une mosquée et les poignarder.

Telegram va renforcer son système de censure

Le gouvernement indonésien reproche surtout à Telegram de prendre trop de temps avant de censurer les messages et les contenus inappropriés. Ces derniers ne sont en effet supprimés que trente-six heures plus tard.

Depuis l’interdiction, les autorités ont directement discuté avec Pavel Durov. Ce dernier s’est engagé à développer un système de censure beaucoup plus rapide.

Les demandes de suppression seront désormais traitées en quelques heures seulement. Une ligne directe avec le gouvernement sera également mise en place pour une gestion plus efficace. Durov a également promis de travailler sur un moyen de bloquer tous les contenus publics en rapport avec le groupe État islamique et l’apologie du terrorisme.

Mots-clés telegram