L’industrie de la pêche est menacée par l’acidification de l’océan en Californie

Une recherche menée par des scientifiques a révélé que les eaux côtières californiennes sont sujettes à une acidification hors norme. Les causes de cette acidification seraient nombreuses, mais c’est le dioxyde de carbone qui serait la raison principale.

En effet, les eaux côtières de la Californie absorberaient une importante quantité de ce gaz, ce qui entraînerait l’accélération du processus d’acidification des eaux. Or cette acidification impacte gravement l’écosystème marin qui abrite toute une variété d’espèces destinées entre autres à la pêche.

Crédits Pixabay

Pour rappel, les côtes californiennes sont connues pour abriter des variétés de fruits de mer de grande quantité. Et c’est grâce aux coquilles datant de 100 ans et plus, que les chercheurs ont pu démontrer que les mers californiennes s’acidifiaient deux fois plus vite que la moyenne mondiale des autres océans.

Des coquilles de foraminifères comme indicateurs du niveau d’acidification de l’océan

Pour connaître le degré d’acidité des eaux côtières californiennes, les scientifiques ont examiné des débris de coquilles d’animaux microscopiques qu’on appelle foraminifères et environ 2000 coquilles ont été étudiées.

Les coquilles de foraminifères morts vont en effet se déposer dans le fond océanique et sont recouvertes de sédiments au fil du temps pour former des couches superposées. Et ce sont ces coquilles qui servent en quelque sorte d’indicateurs du niveau d’acidité de la mer au cours du temps.

Emily Osborne, un membre de l’équipe de recherche a ainsi déclaré : « En mesurant l’épaisseur des coquilles, nous pouvons fournir une estimation très précise du niveau d’acidité de l’océan lorsque les foraminifères étaient vivants ». Ces organismes étant composés de calcaire, leurs coquilles sont fortement sensibles à l’acidité du milieu.

L’oscillation décennale du Pacifique amplifierait également l’acidification

Les restes de coquilles nous apprennent ainsi que le milieu dans lequel ils vivaient a bien évolué en termes d’acidité. Et ce ne sont pas seulement les foraminifères qui sont impactés par ces changements.

En effet, les eaux côtières californiennes sont très riches en organismes aquatiques tels que les crabes, saumons et autres fruits de mer. Ce qui met en grave danger l’industrie de la pêche située dans cette zone.

Les scientifiques ont d’ailleurs trouvé que le phénomène d’acidification est décuplé par l’oscillation décennale de l’océan Pacifique, qui correspond à un cycle de refroidissement et réchauffement. En effet, les eaux côtières ont tendance à stocker pus de gaz carbonique et ils deviennent ainsi de plus en plus acides.

Mots-clés environnement