L’intelligence artificielle est devenue un enjeu géopolitique

C’est une véritable course aux nouvelles technologies qui prévaut actuellement. Les grandes puissances sont prêtes à investir des milliards de dollars dans l’Intelligence artificielle. Le gouvernement chinois va jusqu’à s’allier aux États-Unis afin de profiter des recherches réalisées par les Américains.

La Chine a prévu au moins 7 milliards de dollars jusqu’en 2030. Un parc de recherche sera construit à Beijing et les start-up chinoises ont aussi reçu des financements assez conséquents.

Le Canada et le Royaume-Uni se sont également lancés dans la course. Ces deux pays ont intensifié les investissements dans des projets IA qui touchent les secteurs privés et publics. Le Royaume-Uni pour sa part compte investir 200 millions de dollars dans l’IA et 30 millions de dollars serviront pour la construction d’incubateurs technologiques.

Le gouvernement britannique se dit pour sa part prêt à financer 1 000 doctorants en intelligence artificielle.

La France investira 1,8 milliard de dollars dans les projets IA

Selon le Président Emmanuel Macron, la France est prête à investir 1,8 milliard de dollars pour concrétiser les projets portant sur l’Intelligence artificielle. Le gouvernement français soutiendra également des entreprises de recherche.

Pour les firmes privées, les financements seront alloués au cas par cas. L’Hexagone s’alliera avec l’Allemagne afin de gagner la course à l’IA.

De son côté, Angela Merkel veut concurrencer la Chine qui est largement en tête dans le domaine des nouvelles technologies. Toutefois, le gouvernement allemand n’a pas encore confirmé le montant des investissements qui seront réservés à l’IA. Autrement, Amazon a édifié un centre de recherche de plus de 1,5 million de dollars à Tübingen, à proximité de l’Institut Max Planck.

Le Canada et la Russie veulent aussi miser sur l’IA

Face à l’engouement pour l’Intelligence artificielle, Vladimir Poutine a même annoncé que celui qui deviendra le pays leader de l’IA gouvernera le monde. La Russie dépense près de 12,5 millions de dollars, chaque année, pour financer les programmes IA.

Les projets sont surtout axés sur la conception d’avions de combat connectés et d’artillerie automatisée.

Depuis mars 2017, le gouvernement canadien a investi 125 millions de dollars dans les nouvelles technologies. Plusieurs chercheurs ont été recrutés afin de faire avancer les projets IA. Néanmoins, le Canada doit encore prévoir plus d’investissement s’il compte concurrencer la Chine ou même le Royaume-Uni.

L’Intelligence artificielle est donc devenue une priorité pour les grandes puissances.