L’inventeur du code PIN n’a jamais touché le moindre centime

James Goodfellow n’est pas très connu du commun des mortels mais il est pourtant à l’origine d’une technologie profondément implantée dans le milieu bancaire : le code PIN. C’est effectivement lui qui a eu l’idée d’associer un code numérique à nos cartes bancaires afin de limiter les vols et autres détournements. Cela veut aussi dire que son invention est quotidiennement utilisée par des millions de personnes à travers le monde.

James a inventé le code PIN dans les années 60. A l’époque, il travaillait dans le secteur bancaire et il vivait à Glasgow, en Ecosse.

Inventeur code PIN

L’inventeur du code PIN n’a pas touché le moindre centime pour son idée.

Les banques cherchaient alors un moyen efficace pour distribuer de l’argent et Barclays a eu l’idée de mettre en place un distributeur automatique à Londres en 1967 afin de permettre aux gens d’échanger des chèques contre des espèces sonnantes et trébuchantes.

La Lloyds Bank cherchait un moyen de sécuriser l’accès aux comptes de ses clients

Quelques années plus tard, en 1972, la Lloyds Bank a été encore plus loin en commercialisant une carte bancaire équipé d’une bande magnétique, une carte qui permettait à ses clients de retirer de l’argent sans avoir besoin de passer par le guichet de l’établissement.

Mais voilà, avant de mettre en place ce fameux distributeur, la banque a commencé par chercher un moyen de sécuriser les transactions. Elle craignait en effet que des personnes mal intentionnées ne vole les cartes de ses clients pour vider leur compte en banque.

Là, elle a contacté une entreprise locale pour qu’elle lui apporte son aide.

James Goodfellow faisait partie de l’équipe chargée de sécuriser ces fameuses transactions et il eu l’idée un beau matin d’associer les cartes bancaires de son client avec un code numérique connu uniquement de son détenteur.

Séduits, les patrons de la banque lui ont donné le feu vert et il a alors commencé à travailler sur ces fameux codes avec une équipe d’ingénieurs. Il n’a eu besoin que de quelques mois pour parvenir à ses fins et ses employeurs ont alors déposé un brevet dans la foulée.

James Goodfellow a reçu un doctorat honorifique en 2014

Ces codes numériques ont connu un immense succès et le procédé s’est rapidement généralisé à toutes les banques. Il ne se limite d’ailleurs plus au secteur bancaire à présent car les codes PIN sont aussi utilisés pour sécuriser l’accès à nos terminaux nomades ou même à nos ordinateurs.

Oui, ils sont partout mais notre ami n’a pas touché le moindre centime pour son invention.

Pire, il a du attendre 2006 pour être récompensé avec un OBE et 2014 pour que l’Université de l’Ouest de l’Ecosse lui décerne un doctorat honorifique.

La plupart des gens l’auraient mauvaise à sa place mais ce n’est pas son cas et il est simplement heureux d’avoir été reconnu pour son audacieuse idée. Il n’en demandait pas plus, en fait.

Mots-clés insolite