L’iPhone 14 risque de vous coûter (très) cher

Apple n’est clairement pas le constructeur le plus accessible du marché. Si l’entreprise a fait de gros efforts dernièrement, notamment au travers des produits estampillés SE, le prix de ses smartphones reste globalement au-dessus des prix du marché. Et ce sera encore pire avec les iPhone 14.

Cela étant, pour une fois, ce n’est pas la marque qui est en cause.

Une illustration présentant un smartphone tenu en main
Image par guaxipo de Pixabay – image recadrée

Nikkei Asia explique en effet dans un de ses derniers articles que TSMC, l’entreprise chargée de fabriquer les SoC des iPhone, connaît une forte croissance depuis plusieurs mois.

Les iPhone 14 risquent de voir leur prix grimper en flèche

Très sollicitée, elle est donc directement impactée par la pénurie de puces qui secoue actuellement toute l’industrie. Une pénurie résultant de différents facteurs, à commencer par le contexte pandémique mondial.

En conséquence, TSMC se trouverait dans l’obligation d’augmenter le prix de ses puces, et ce jusqu’à l’année prochaine. Si cette hausse ne devrait logiquement pas impacter les iPhone 13, dont la présentation surviendrait d’ici quelques jours, elle aurait en revanche un impact direct sur la gamme attendue en 2022.

Comme l’explique Nikkei Asia, TSMC contrôle actuellement plus de la moitié du marché mondial. L’entreprise fabrique ainsi des puces pour tout le monde. Apple, bien sûr, mais aussi Qualcomm ou encore Nvidia.

A lire aussi : Les iPhone 14 pourraient avoir un petit truc en plus

La faute à TSMC

Les années passant, l’entreprise a développé un savoir-faire qui a contribué à son essor et elle applique ainsi désormais des frais de production 20 % plus élevés que ceux de ses concurrents.

Mais voilà, en raison de la pénurie de puces, ces fameux concurrents ont commencé à augmenter leurs prix. Et Unitec Microelectronics, le troisième acteur mondial, facture désormais plus que le fondeur. TSMC a donc une belle marge de manoeuvre. Et si l’on ajoute à cela les nombreux investissements consentis par l’entreprise, on se dirigerait tout droit vers une augmentation drastique du prix des puces produites par l’entreprise.

Une augmentation qui devrait bien entendu avoir un impact sur l’ensemble du marché.

A lire aussi : Les iPhone 14 pourraient enfin proposer la fonction que beaucoup attendent

Une histoire de pénurie et de marges

Apple, de son côté, dégage de belles marges sur ses produits, mais le coût de revient des iPhone ne prend pas en compte la R&D, par exemple, ou encore le marketing. La firme devrait donc répercuter cette hausse sur le prix de ses propres appareils. Les iPhone 14 les moins chers devraient du même coup se rapprocher dangereusement de la barre des 1 000 $. Quant aux modèles les plus coûteux, leur prix risque de s’envoler.

Il faut donc espérer que les nouveautés apportées à ces modèles seront nombreuses, ne serait-ce que pour faire passer la pilule. Précisons d’ailleurs que cette augmentation risque de ne pas se limiter à Apple.

Comme le rappellent nos confrères, les constructeurs (hors Apple) dégagent en règle générale entre 5 et 10 % de marge sur leurs smartphones. Ils risquent donc d’augmenter leurs prix pour faire face à cette hausse.

Mots-clés appleiphone 14