L’iPhone 3G S, ce que j’en pense…

Bon, comme vous le savez sans doute déjà, les produits Apple me plaisent habituellement pas mal. Même que je les défends souvent face aux terribles attaques des linuxiens et des windowsiens. Oui, sauf que cette fois, ce ne sera pas le cas. Non, car le fameux iPhone 3G S annoncé hier lors de la keynote ne me plaît vraiment pas…

Apple se fout de  notre gueule, mais il le fait bien. Il n’y a qu’à voir tous ces articles redondants qui sont tombés dans mon Reader et qui étaient censés représenter des photos exclusives et incroyables de la bête. Comme d’habitude avec les produits de la Pomme, on peut dire que les blogs en ont fait tout un pataquès et qu’ils se sont bien plantés puisque le nouvel iPhone a exactement la même gueule que l’ancien. D’ailleurs, quelque chose me dit que Steve doit bien se marrer depuis son lit d’hopital (ou sa maison de retraite, on ne sait pas vraiment, c’est comme avec Ben Laden en fait).

Donc le nouvel iPhone ne me plaît pas du tout. Les nouvelles fonctionnalités annoncées n’en sont pas vraiment et, une fois de plus, on a l’impression que la Pomme se fout juste de notre gueule. Réinventer la roue, c’est finalement à la portée de n’importe qui du moment qu’on a un plan de comm’ béton derrière.

L’iPhone 3G S est plus rapide, mais on s’en branle

Le premier argument mis en avant par Apple pour nous convaincre  de péter notre CODEVI (en même temps, pour ce qu’il rapporte maintenant…) pour acheter l’iPhone 3GS, c’est sa rapidité. Doté d’une puce HSDPA, il va encore plus vite que le cerveau des socialistes. Bon, en même temps, on parle quand même d’un parti politique dirigé par Martine Aubry, hein… On nous a parlé d’un accès plus rapide aux SMS, aux jeux bidons qu’on trouve sur l’AppStore et tout le monde s’en est félicité.

Bien entendu, loin de moi l’idée de cracher sur la 3G+ mais faut quand même pas oublier que ça existe depuis 2006 (SFR avait été le premier opérateur à le proposer si mes souvenirs sont justes). Là, on est juste en 2009 alors présenter cette fonctionnalité comme une révolution, c’est un peu comme d’aller dire que le régime stalinien était un régime de gauche.

L’iPhone 3G S prend de zolies photos et tourne des vidéos

L’autre argument de vente qu’on s’est mangé dans les dents hier, c’est que le nouvel iPhone intègre une caméra complètement hallucinante de… de… de 3 MégaPixels avec un autofocus et un super mode macro pour prendre en photo les poils de ses c… euh… on va dire les poils de son bras, pour rester dans le politiquement correct.

Trop cool, on a juste des dizaines et des dizaines de téléphones mobiles qui proposent un capteur beaucoup plus évolué. Et ça depuis un paquet d’années aussi. Après, pour les photographes amateurs, rien ne vaut un appareil dédié, comme un compact ou un reflex pour les plus bourges d’entre eux. Et pour la fonction vidéo c’est exactement le même système. A part filmer nos ébats sexuels à l’insu de notre partenaire, je ne suis pas spécialement convaincu par le système. Certes, les adeptes des podcasts y trouveront peut-être un intérêt, mais je ne suis pas certain que le capteur soit assez musclé pour que la qualité soit vraiment au rendez-vous.

L’iPhone 3G S a un nouveau processeur et supporte l’Open GL ES

Voilà une nouvelle qui risque de filer de grosses érections aux gamers qui se cachent dans la salle. Pour aller dans la continuité du machin, Apple a décidé de filer un gros processeur à son nouvel iPhone. Normalement, ce dernier sera capable de faire tourner des jeux un peu plus évolués qu’à l’heure actuelle. Maintenant, c’est clair, si vous vous attendez à jouer à WOW sur votre iPhone, vous allez quand même être un peu déçu, on en est pas encore là.

Perso, les jeux, je m’en fous. En tout cas sur mon téléphone. Payer 15€ pour jouer sur un tout petit écran, c’est pas dans mon délire. Je préfère attendre un peu et acheter ce qu’il faut pour tester le Project Natal de Microsoft.

Et pour le reste ?

Evidemment, j’aurais aussi pu vous parler de la formidable  boussole intégrée qui vous permettra de survivre en forêt ou encore de la fonction vocale qui vous fera passer pour un gros débile en pleine rue. Trop bien, par contre je vous recommande de ne pas utiliser cette fonction en soirée, enfin pas si vous avez envie de chopper une fille. Pour le reste, le seul truc bien que j’ai noté avec l’iPhone 3G S, c’est qu’on pourra trouver un modèle 32Go. Oui, juste de quoi stocker toutes ces MP3 pirates qui pourrissent sur vos disques durs externes.

Alors attention, hein, je ne suis pas prêt à revendre mon MacBook non plus. Faut pas déconner. Surtout pas avec la sortie prochaine de Snow Leopard, qui me coûtera juste 29€. D’ailleurs, c’était finalement la seule annonce vraiment intéressante de la keynote… Non, mais ce qui me dérange vraiment avec l’iPhone 3G S, c’est qu’Apple aurait pu attendre un an de plus et sortir un vrai nouveau téléphone, avec un design différent et davantage de fonctionnalités. C’est bien de sortir des produits tous les ans, mais encore faut-il qu’ils soient vraiment différents les uns des autres.

Comme je suis sympathique, en prime, je vous propose une vidéo de la bête…