L’iPhone 6s aura peut-être droit à un nouveau lecteur Touch ID

Les fins connaisseurs le savent, Ming Chi-Kuo est un peu le 50 Cent de l’analyse high-tech. Il s’est parfois trompé par le passé, c’est vrai, mais il a tout de même une bonne connaissance de l’écosystème Apple et il travaille en plus en étroite collaboration avec de nombreuses sources proches des chaines de production. Du coup, quand il parle, il vaut mieux l’écouter. Et justement, il vient tout juste de rendre un rapport entièrement consacré à… l’iPhone 6s.

Avant d’aller plus loin, autant commencer par la mise en garde habituelle. Toutes les informations qui suivent ne sont que des rumeurs, et elles doivent être prises comme tel. Selon toute vraisemblance, l’iPhone 6s ne sera pas présenté avant la rentrée prochaine et beaucoup de choses peuvent changer dans les semaines et dans les mois qui viennent.

Lecteur Touch ID iPhone 6s

L’iPhone 6s aura apparemment droit à un nouveau lecteur Touch ID.

Certain(e)s d’entre vous le savent sans doute, mais Apple dépose chaque année des centaines de brevets différents. Ils ne sont pas tous inoubliables, bien sûr, mais il arrive parfois qu’un de ces documents se dégagent du lot.

Vers un nouveau lecteur Touch ID plus efficace que le modèle actuel ?

Dans le genre, il a notamment été question d’un brevet décrivant une drôle de technologie capable de transformer la dalle d’un écran tactile en lecteur d’empreintes digitales. Pas mal de gens sont d’ailleurs persuadés qu’elle sera un beau jour intégrée à un iPhone, ou même à un iPad.

Oui eh bien selon Ming Chi-Kuo… ce ne sera apparemment pas le cas de l’iPhone 6s. Avouez-le, vous y avez presque cru. Même pas un peu ? Décidément, on ne peut rien vous cacher.

Ceci étant, la bonne nouvelle, c’est que la firme n’aurait pas non plus l’intention de se reposer sur ses lauriers. En réalité, elle envisagerait même d’intégrer un lecteur Touch ID de nouvelle génération à son prochain terminal. Pour le moment, on sait peu de choses sur le sujet mais ce dernier devrait surtout être plus efficace que son prédécesseur, en réduisant drastiquement ces vilaines erreurs de lecture qui nuisent souvent à l’expérience utilisateur.

Alors bien sûr, rien ne dit que Ming Chi-Kuo soit dans le vrai, mais il faut avouer que cette hypothèse est assez cohérente. Après tout, avec Apple Pay, la Pomme Croquée n’a plus vraiment droit à l’erreur.