L’iPhone 7 dynamise les ventes d’Apple en France

On le sait Apple rencontre des difficultés depuis quelques mois côté de chiffre d’affaires. Il faut dire que la firme de Cupertino est relativement dépendante à la bonne santé de ses précieux smartphones en termes de ventes, smartphones qui semblent moins populaires que par le passé dans certains pays.

Ce n’est toutefois pas le cas de la France où les iPhone 7 s’écoulent plutôt bien, comme le démontrent les chiffres publiés par l’agence Kantar Comtech. Des ventes encourageantes qui ne se limitent pas à notre pays, puisqu’elles concernent aussi les États-Unis (et la Grande-Bretagne), au point de raviver une dynamique positive autour d’iOS en termes de parts de marché.

iphone-7-france

Les ventes de l’iPhone 7 en France et aux États-Unis sont bonnes, suffisamment pour raviver une belle dynamique autour de l’OS d’Apple.

Selon les statistiques mises en ligne par l’organisme, Apple aurait gagné plus de 3% de chiffre d’affaires en France par rapport à l’année passée, au troisième trimestre. Même constat aux États-Unis où la firme à la pomme a réalisé de beaux scores notamment au mois de septembre avec le lancement des iPhones 7 et 7 plus, permettant de comptabiliser une hausse de résultats de près de 5% en un an.

Les ventes françaises et américaines redonnent du peps à iOS

Si Android reste évidemment très loin devant iOS en termes de pourcentage, les ventes françaises et américaines d’iPhone permettent à Apple de respirer un peu, et de voir l’avenir de manière plus optimiste en Europe et en Amérique du Nord.

En ce qui concerne les États-Unis Kantar Comtech précise que “les nouveaux iPhones 7 et 7 Plus ont eu un impact immédiat, devenant les smartphones les plus vendus au mois de septembre”, tout en ajoutant que la baisse de prix de l’iPhone 6s a permis au terminal de se hisser au rang de deuxième téléphone le plus vendu du pays.

Outre-Manche, iOS affiche une augmentation de 2.4% sur un an, avec une petite particularité : les bons chiffres réalisés par l’iPhone SE, qui ont représenté 8,5% des ventes au cours du trimestre contre seulement 3,5% aux États-Unis.

Pour ce qui est de nos contrées Lauren Guenveur (Global Client Manager pour ComTech), explique que si Samsung reste le premier constructeur (avec pas moins de 32.6% des ventes) Apple se positionne sans mal en deuxième place (avec 19.9%) et Huawei en troisième (avec 9.8% de parts de marché).

l’OS d’Apple remonte grâce à une concurrence amoindrie

Des résultats pour le moins rassurants pour Apple qui n’empiètent toutefois pas sur les parts de marché déjà détenues par Android.

En effet si iOS grimpe en pourcentage en France et aux États-Unis (entre autres), c’est parce que le système profite de deux facteurs : le fiasco du Galaxy Note 7, certes, mais surtout la quasi-disparition de certains (anciens ?) acteurs du marché comme Windows 10 mobile (qui recule en France  de 7% comparé à l’an dernier) ou BlackBerry OS.

Mots-clés appleiphone 7