L’iPhone 8 risque d’avoir un peu de retard

L’iPhone 8 ne sera pas présenté avant plusieurs mois, mais certaines sources évoquent déjà un possible retard de l’appareil. Selon l’Economic Daily News, Apple rencontrerait en effet des difficultés en lien avec la dalle du téléphone et la firme aurait donc l’intention de repousser le lancement de l’appareil au mois de novembre ou de décembre.

La marque américaine a pris l’habitude de présenter ses nouveaux téléphones haut de gamme en septembre et de les commercialiser entre une et deux semaines après le Keynote.

Retard iPhone 8

L’iPhone 8 risque d’avoir un peu de retard.

Elle devrait en faire de même cette année encore. Toutefois, dans ce cas précis, il ne faudrait pas s’attendre à deux, mais à trois nouveaux téléphones.

L’iPhone 8 pourrait avoir entre un et trois mois de retard

L’iPhone 7s et l’iPhone 7s Plus devraient effectivement être accompagnés d’un troisième modèle développé spécialement pour le dixième anniversaire de la gamme. L’iPhone 8, aussi connu comme l’iPhone Edition, irait un peu plus loin que ses deux camarades et il aurait ainsi droit à un design inédit et à des fonctions avant-gardistes.

Parmi les améliorations évoquées, il est notamment question de l’intégration d’un écran OLED. Une première, pour un produit signé de la marque.

Toujours d’après les rumeurs, cet écran devrait être légèrement incurvé afin d’offrir une meilleure préhension et il pourrait en outre s’étendre sur toute la surface du téléphone. Il embarquerait même un lecteur d’empreintes digitales afin de faciliter le processeur d’identification.

En s’informant auprès de ses sources, l’Economic Daily News a donc appris que le fournisseur de la firme rencontrerait des problèmes de production en lien avec cette fameuse dalle. En conséquence, Apple aurait décidé de repousser le lancement de l’appareil à une date ultérieure, une date comprises entre octobre et novembre prochain.

Un problème en lien avec l’écran

Cette information est cependant à prendre avec prudence. Elle ne s’accompagne d’aucune preuve concrète, certes, mais elle n’est pas non plus d’une logique à toute épreuve.

Samsung produit en effet des dalles incurvées depuis de longues années maintenant. Le Galaxy S6 Edge embarquait déjà un écran de ce type. Durant toutes ces années, le coréen a acquis un certain savoir-faire en la matière et on l’imagine mal avoir des difficultés à produire ce type d’écran.

L’Economic Daily News semble de cet avis lui aussi, mais il indique également dans son article que l’écran produit par Samsung ne sera pas tout à fait identique à celui que nous retrouvons chez le Galaxy S8 et tous les modèles précédents. Il devrait en effet intégrer des capteurs de pression afin de pouvoir profiter lui aussi du 3D Touch.

En conséquence, si Samsung rencontre réellement des difficultés à produire la pièce, alors cela vient peut-être de l’intégration de ces fameux capteurs.

CNBC a directement contacté Apple pour lui poser la question, mais la firme a refusé de commenter la rumeur. Le contraire aurait de toute façon été surprenant.