L’iPhone 8 sur le point de créer une pénurie en DRAM et NAND

Apple serait sur le point de lancer la production de masse de ses trois nouveaux téléphones : l’iPhone 7s, l’iPhone 7s Plus et l’iPhone 8. Une pénurie de certains composants serait à craindre.

Selon Reuters, le géant américain aurait passé commande chez plusieurs fournisseurs afin de commencer à produire les composants nécessaires au fonctionnement de ses nouveaux téléphones, et notamment celui de l’appareil le plus attendu des trois : l’iPhone 8.

Production iPhone 8

Toutefois, l’agence a entendu dire qu’une pénurie se profilait à l’horizon.

L’iPhone 8 pourrait créer une pénurie de puces DRAM et NAND

L’information proviendrait de plusieurs sources différentes, des sources en lien direct avec les concurrents de la marque américaine. Elles font état d’importants mouvements chez les constructeurs présents sur le marché de la mobilité. Ces derniers s’efforceraient en effet de sécuriser plusieurs de leurs lignes de production, notamment celles liés aux puces DRAM et NAND.

Ils auraient d’ailleurs tous opté pour des stratégies très différentes.

Certains d’entre eux auraient en effet gonflé leurs carnets de commandes afin de pouvoir se constituer un stock de puces. D’autres auraient proposé aux fournisseurs de payer des primes afin de sécuriser leurs positions.

Ces mesures s’étendraient en outre aux grands noms du secteur. Reuters cite notamment l’exemple de LG.

Les constructeurs seraient sur le pied de guerre

En conséquence, il faudrait s’attendre à d’importantes pénuries au fil de ces prochaines semaines et de ces prochains mois. Reuters s’attend même à ce que certains constructeurs fassent volte-face et se tourne vers des puces de moindre capacité – ou offrant de moins bonnes performances – afin de pouvoir donner le change. Il est évidemment difficile de ne pas penser à Huawei et à la stratégie discutable mise en place pour le P10.

Cette pénurie risque également de s’étendre aux capteurs photo.

Toujours d’après les mêmes sources, Sony aurait en effet décidé de prioriser les commandes d’Apple et de trois autres grandes marques dont les noms n’ont pas été communiqués.

Les chiffres avancés par les analystes semblent en tout cas confirmer cette tendance. D’après eux, Apple risquerait en effet d’acheter environ 18 % de la production mondiale de puce NAND, voire plus si l’iPhone 8 est un succès. Ce qui devrait d’ailleurs être le cas compte tenu des nombreuses innovations attendues pour ce modèle.