L’iPhone X résiste plutôt bien aux brûlures

L’iPhone X n’est pas un iPhone tout à fait comme les autres et il est ainsi le premier appareil de la marque à embarquer une dalle OLED. Cetizen a donc eu l’idée de tester la résistance de la dalle aux brûlures et cette dernière s’en est plutôt bien sortie.

L’OLED a de nombreux avantages et les dalles de ce type sont ainsi capables d’afficher des images très contrastées avec une consommation énergétique relativement contenue.

iPhone X

Ces dalles se composent en effet de diodes capables de générer leur propre lumière et il leur suffit ainsi de les éteindre pour représenter du noir.

L’OLED, une technologie avec quelques défauts

L’OLED est également réputé pour offrir de meilleurs angles de vue et un confort accru en cas de forte lumière.

Toutefois, la technologie n’a pas que des avantages. Les dalles de ce type coûtent en effet un peu plus cher à produire et elles sont également sujettes aux phénomènes de rémanence ou de brûlure.

Lorsque ces écrans affichent la même image pendant une longue période, un phénomène de décoloration peut apparaître. Il est provoqué par l’usure des diodes composant la dalle et il intervient notamment lorsque ces dernières sont mises à contribution pour afficher la même couleur pendant une trop longue période.

C’est évidemment un problème, et encore plus sur nos smartphones puisque ces derniers doivent afficher certains éléments en permanence. Comme les boutons de navigation, par exemple.

L’iPhone X remporte la palme

Samsung, de son côté, a résolu le problème en décalant légèrement les éléments affichés en permanence, des éléments comme le bouton d’accueil.

Cetizen a donc eu l’idée de tester trois terminaux afin d’éprouver leur résistance au phénomène. Le choix de nos confrères s’est alors porté sur l’iPhone X, le Samsung Galaxy Note 8 et le Samsung Galaxy S7 Edge. Relativement simple, le test consistait à afficher une image statique pendant 510 heures – vingt-trois jours – et de comparer les résultats.

Contre toute attente, l’iPhone X est le téléphone à s’en être le mieux sorti. Des résultats étonnants dans la mesure où l’écran du terminal est fourni par l’incontournable Samsung, au même titre que la dalle des deux autres appareils testés. Ce détail est évidemment loin d’être anodin et cela prouve finalement que les optimisations logicielles apportées à iOS ont contribué à faire la différence.

Burnin

Mots-clés appleiphone x