L’ISS a maintenant une meilleure connexion internet que la plupart des internautes

La vitesse de transmission des données a toujours été un enjeu majeur dans l’exploration spatiale. Que ce soient les missions en orbite terrestre basse ou plus loin dans le système solaire, il est crucial que les données de ces missions parviennent rapidement et efficacement aux centres de contrôle et aux scientifiques sur Terre.

C’est pourquoi la NASA a procédé dernièrement à la mise à niveau de la connexion internet de la Station Spatiale Internationale (ISS), doublant ainsi le débit d’envoi et de réception de données.

iss

Crédit photo PIXABAY

La connexion internet de l’ISS passe à 600 Mbps

Depuis sa mise en service en 2000, l’ISS a permis aux astronautes et aux scientifiques d’effectuer d’innombrables recherches qui seraient autrement impossibles sur Terre. Que ce soient les tests sur la technologie en microgravité, ou encore les effets des vols spatiaux de longue durée sur le corps humain et d’autres organismes, toutes ces recherches fournissent des informations cruciales qu’il faut pouvoir transmettre efficacement à la Terre. Et cela demande des taux élevés de transfert de données entre la station et les chercheurs sur Terre.

Grâce à de nouvelles mises à jour de son équipement internet, l’ISS dispose désormais d’une connexion à 600 mégabits par seconde (Mbps), doublant ainsi la quantité de données que la station peut transmettre et recevoir à tout moment. Une importante amélioration qui va permettre à la station d’accueillir de nouvelles expériences et démonstrations technologiques nécessitant des données plus détaillées et à plus haute résolution qu’auparavant.

Toute une série d’installations améliorées par la même occasion

Pour transmettre les données de l’ISS à la Terre, les scientifiques utilisent une série d’antennes au sol appelées Space Network et un système de satellites appelés Tracking and Data Relay Satellite (TDRS). Ces satellites sont placés sur une orbite élevée au-dessus de divers emplacements stratégiques afin de pouvoir relayer des données au sol. Ces données sont ensuite envoyées à divers centres de la NASA en utilisant des lignes fixes.

Et tout ce processus se fait en un délai incroyable de moins d’une seconde.

Pour faire face à l’augmentation du débit de données, la NASA a également mis à niveau plusieurs composants de ce système de communications mondial. L’agence a notamment mis en place une nouvelle architecture numérique au sol pour le Space Network, et amélioré les circuits et la bande passante dans les lignes de données terrestres entre les divers composants.

Le modem basé sur le logiciel de l’ISS a également été amélioré, des processeurs de données améliorés ont été installés dans divers centres de la NASA, ainsi que de nouveaux logiciels et matériels dans les stations au sol. Des tests approfondis ont ensuite été effectués par les techniciens pour s’assurer que les mises à niveau fonctionnaient correctement. Et tout cela a été fait sans interrompre l’assistance en temps réel que le réseau fournit à plus de 40 missions en cours actuellement. Chapeau à la NASA !

Mots-clés espaceinsoliteiss