L’ISS a pris en photo un magnifique “château de nuages”

L’ISS est aux premières loges pour apprécier le spectacle offert par notre magnifique planète et un des locataires de la station a précisément eu l’occasion d’immortaliser un “château de nuages” flottant délicatement au-dessus d’une île des Bahamas.

L’ISS a nécessité pas moins de vingt ans de développement et l’intervention de la plupart des agences spatiales mondiales. Contrairement aux idées reçues, la NASA n’a en effet pas travaillé seule sur le projet et elle a ainsi collaboré avec les agences russe, européenne, japonaise et canadienne.

Immense, la station pèse environ quatre cent cinquante tonnes et elle flotte au-dessus de nos têtes à une altitude comprise entre trois cents et quatre cent cinquante kilomètres.

Un “Château de nuages” immortalisé depuis l’ISS

L’ISS a nécessité un investissement de près de 115 milliards de dollars, mais elle nous a également permis d’en apprendre beaucoup sur l’espace et sur l’impact de longs séjours en orbite sur l’organisme humain.

Les locataires présents à son bord passent généralement une bonne partie de leur temps libre à mener des expériences pour le compte de leur gouvernement, mais ils ont également accès à plusieurs boîtiers photo stockés dans le module d’observation afin de pouvoir immortaliser le spectacle se déroulant sous leurs yeux.

Si Thomas Pesquet nous a ainsi gratifiés de nombreuses images durant les quelques semaines passées à bord de la station, il n’est évidemment pas le seul astronaute à s’être livré à un tel exercice et l’un des locataires actuels de la station a ainsi eu l’occasion de pouvoir prendre en photo un nuage un peu particulier lors du survol de l’archipel d’Andros aux Bahamas : un cumulus castellanus.

Une photo prise au Nikon D4

Le cumulus castellanus se distingue des autres nuages par son apparence et il se présente ainsi sous la forme d’une haute colonne composée de plusieurs motifs crénelés, des motifs rappelant inévitablement les châteaux de l’époque médiévale.

Si ces nuages ne sont pas particulièrement rares, ils sont rarement immortalisés de cette façon et c’est précisément ce qui rend cette photo aussi intéressante.

Pour la petite histoire, cette photo a été prise par un membre de l’équipage de l’expédition 48 avec un Nikon D4 équipé d’un 400 mm. La NASA n’a pas communiqué le nom du photographe malheureusement et il faut avouer que c’est assez dommage.

Mots-clés insoliteiss