L’ISS est finalement parvenue à déployer le module gonflable Beam

L’ISS a déployé hier un nouveau module habitable sur la station, le Beam. L’opération a pris un peu plus de sept heures et tout ne s’est pas exactement passé comme prévu. En réalité, la première tentative a échoué. Fort heureusement, les astronautes présents à bord de la station spatiale ont persévéré et ils ont fini par parvenir à leurs fins.

Le module Beam a été livré à la station spatiale internationale en avril dernier. Il faisait partie des marchandises livrées par la dernière capsule Dragon de Space X.

ISS Beam

L’ISS a désormais une nouvelle pièce… gonflable.

Il a été conçu par une entreprise du nom de Bigelow Aerospace afin de permettre aux astronautes de déployer rapidement des pièces dans l’espace.

La première tentative a échoué

Cette société a en effet l’intention de proposer à ses clients des séjours hôteliers spatiaux d’ici une quinzaine d’années et elle a donc développé ce module afin de réduire au maximum les coûts. La NASA s’est montrée vivement intéressée par le projet et elle a donc accepté de tester le dernier prototype construit par l’entreprise sur l’ISS.

Elle va donc le laisser en place pendant deux ans et procéder à de nombreuses analyses afin de déterminer si ses matériaux sont assez résistants pour protéger les astronautes des radiations, des micro-météorites et des débris spatiaux.

Mais si la NASA s’intéresse autant au Beam, ce n’est pas uniquement dans l’optique d’agrandir la station. En réalité, l’agence spatiale pense l’utiliser à terme comme lieu d’habitation sur d’autres planètes ou comme compartiment de vie sur ses véhicules.

Après l’avoir réceptionné, les astronautes présents à bord de l’ISS ont commencé par l’amarrer à un des ports du module Harmony. Ils n’ont cependant pas procédé à son gonflage tout de suite et ils ont donc effectué une première tentative jeudi dernier.

Elle s’est malheureusement soldée par un échec et le module ne s’est ainsi gonflé que partiellement. Les astronautes avaient prévu de faire une nouvelle tentative vendredi mais ils ont finalement du reporter l’opération à samedi.

Le Beam a été déployé samedi, en fin d’après-midi

Cette fois, tout s’est bien passé. Beam s’est déployé sans rencontrer le moindre problème, pour attendre une longueur de 170 centimètres. Après lui avoir donné sa forme finale, Jeff Williams a ouvert pas moins de huit réservoirs d’air à l’intérieur du module pour le pressurer au même niveau que la station spatiale.

Les astronautes vont maintenant procéder à une série de tests pour déterminer si le module ne présente pas une fuite d’air. Lorsque ce serait fait, ils tenteront une première entrée.

Bigelow Aerospace explique le premier échec par le fait que le module est resté plié plus longtemps que prévu, à savoir quinze mois au lieu de cinq. D’après un des porte-paroles de l’entreprise, c’est pour cette raison que le Beam ne s’est pas déployé comme prévu jeudi dernier.

En attendant, il faut rappeler que ce prototype n’est pas le premier à être lancé dans l’espace. Deux autres structures gonflables avaient été lancées en 2006 et en 2007 pour tester le concept.

Notez pour finir que le Beam pèse un peu plus de 1,4 tonnes. Il mesure aussi quatre mètres de long sur trois mètres de large et il procure un espace de 16 mètres cube environ. L’enveloppe du module est faite de Kevlar afin de pouvoir résister aux radiations et aux micro-météorites.

Mots-clés espaceissNASA