Loads.in, pour tester la rapidité d’affiche de votre site web

Les services web vous proposant de tester la rapidité d’affichage de votre site sont légion sur la toile, c’est certain. Et de prime abord, on pourrait penser que Loads.in n’en est qu’un de plus parmi tant d’autres. Oui, sauf que voilà, ce service est un peu original que ce que l’on trouve d’habitude. En effet, non seulement ce dernier va vous permettre de tester les performances de vos sites ou blogs, mais il le fera en plus de 50 endroits à travers le monde et sur 4 navigateurs différents : Firefox, Google Chrome, Internet Explorer et Safari.

La première chose qui frappe, avec Loads.in, c’est son interface franchement jolie et particulièrement classe. Bon, les chartes sombres, tout le monde n’en raffole pas forcément mais on pourra quand même reconnaître le soin qui a été apporté au moindre détails. Le logo est d’ailleurs particulièrement bien choisi et reflète pas mal l’utilité du service. Non, vraiment, en mettant les goûts et les couleurs de côté, on peut dire que ce service est beau. Cela dit, il reste évidemment à savoir s’il est aussi fonctionnel que séduisant, hein..

Et bien de ce côté, là encore, Loads.in est plutôt satisfaisant. On commence ainsi par balancer le nom de domaine à tester dans le champ qui va bien, on clique sur le joli bouton orange et on attend quelques secondes histoire que le service fasse son boulot. Là encore, j’ai eu l’occasion de tester pas mal de services de ce genre et l’analyse des pages est généralement assez longue. Sur ce point, Loads.in s’en sort franchement bien puisqu’il suffit d’attendre une poignée de secondes pour qu’il nous renvoie les informations qu’on lui a demandé.

Par défaut, Loads.in se place à Amsterdam, aux Pays-Bas et utilise le moteur de Safari 4. Il nous renvoie ensuite une série de vignettes reflétant ce que voit l’internaute au fil des secondes. Tenez, dans mon exemple, la Fredzone s’affiche totalement au bout de 2,78 secondes. En toute franchise, c’est un résultat qui m’a pas mal étonné puisque mes pages ne s’affichent généralement pas aussi vite. Bon, ceci dit, on va prendre ça pour une fantastique victoire et se laisser flatter un peu l’égo, d’autant plus que la Fredzone est quand même hébergée sur du mutualisé.

On notera tout-de-même la présence, un peu plus haut, de deux listes déroulantes particulièrement intéressantes. La première vous permettra de choisir la localité désirée. Les différents pays proposés sont regroupés selon leur continent et on peut aussi bien aller taper du côté de l’Amérique du nord que de l’Asie. Inutile de préciser que j’ai tenté le coup en me localisant en Chine histoire de rigoler un bon coup. Et là stupeur et tremblements, Loads.in n’a pas été capable de me générer de vignettes ni même de me dire en combien de temps la Fredzone charge chez nos amis chinois. Pour un peu, on pourrait presque penser que je suis censuré en Chine…

La seconde liste déroulante ne manque pas non plus d’intérêt puisqu’elle vous offre la possibilité de choisir le navigateur à partir duquel vous souhaitez faire le test. Au total, ce sont quatre navigateurs qui sont proposés : Chrome 8, Firefox 3.6, Internet Explorer 8 et Safari 4. Dans tous les cas, lorsque vous lancez une nouvelle analyse, la précédente reste affichée à l’écran et vous permet ainsi de comparer les résultats. Et si la Fredzone met 2,78 secondes à s’afficher sous Safari 4 et depuis Amsterdam, il lui faut 6,16 secondes pour en faire autant depuis Chicago et avec Chrome 8. L’autre point intéressant, c’est qu’il est aussi possible de visualiser les éléments de votre page et leur vitesse de chargement. Un bon moyen, donc, de repérer ce qui fait ramer vos pauvres pages… Tiens, d’ailleurs, en ce qui me concerne, c’est le bouton « j’aime » de Facebook qui me met dedans. Et c’est bizarre, parce que ça ne me surprend pas spécialement…

Bien sûr, Loads.in n’intéressera pas forcément tout le monde mais c’est quand même un service très pratique qui vous permettra de vous mettre facilement à la place de vos chers lecteurs.

Merci à Lionel pour cette chouette découverte.

Mots-clés pratiqueserviceweb