L’Observatoire d’Arecibo va accorder une subvention de 19 millions de dollars pour faciliter la recherche d’astéroïdes dangereux

La Nasa soutient les activités de l’Observatoire d’Arecibo, à Porto Rico, et elle l’a prouvé en lui accordant une subvention de 19 millions de dollars pour qu’il puisse continuer ses recherches. Le financement a été octroyé à l’Université Central de Floride qui supervise l’Observatoire d’Arecibo, en collaboration avec le National Science Foundation.

Dans le cadre de cette subvention, la Nasa s’attend à ce que l’Observatoire d’Arecibo recherche les astéroïdes qui pourraient représenter un danger pour la Terre et lui indique la présence de corps célestes qui pourraient faire l’objet de futures missions spatiales.

Astéroïde Terre

Crédits Pixabay

Pour la Nasa, rechercher des astéroïdes est très important, car le fait de les découvrir à temps leur permettra d’avoir une longueur d’avance et d’étudier leurs déplacements pour prendre les mesures qui s’imposent afin de protéger la Terre.

Des recherches cruciales pour la Nasa

À travers un communiqué, Francisco Cordova, le directeur de l’Observatoire d’Arecibo, a mis l’accent sur l’importance de cette subvention. « Arecibo joue un rôle important dans la découverte et l’avancement de notre connaissance de notre système solaire et de notre univers », a-t-il déclaré.

Il a ensuite poursuivi en ces termes : « nous jouons également un rôle crucial en aidant à protéger notre planète en fournissant des connaissances et une expertise unique. C’est une partie de notre mission et une des raisons pour lesquelles notre travail nous passionne autant. »

Une collaboration qui ne date pas d’hier

La collaboration entre la Nasa et l’Observatoire d’Arecibo ne date pas d’hier. En effet, depuis les années 90, cet observatoire analyse jusqu’à plus de 120 objets célestes par an. La Nasa se sert des données qui lui sont fournies par l’Observatoire d’Arecibo pour identifier les astéroïdes ou les comètes qui pourraient menacer la Terre.

« Nous pouvons utiliser notre système pour limiter la taille, la forme, la masse, l’état du spin, la composition, la binarité, la trajectoire et les environnements gravitationnels et de surface des objets géocroiseurs, ce qui aidera la Nasa à déterminer les cibles potentielles pour les futures missions », a indiqué Anne Virkki, chercheuse au sein de l’Observatoire d’Arecibo.

Une partie de la subvention octroyée par la Nasa servira également à soutenir l’enseignement du STEM (Science, Technology, Engineering and Mathematics) aux étudiants du secondaire de Porto Rico.