L’Oeil de Jupiter fait environ 1,3 fois la taille de notre planète

Jupiter est connue pour cette gigantesque tâche rouge présente à sa surface. Grâce à la sonde spatiale Juno, les astronomes ont réussi à en apprendre un peu plus à son sujet.

Jupiter n’est pas une planète ordinaire. Cette géante gazeuse est en effet la plus volumineuse et la plus massive de toutes les planètes présentes dans le système solaire et elle équivaut à elle seule à l’ensemble des mondes le peuplant avec un rayon équatorial atteignant les 71 492 kilomètres.

Impact Jupiter

Durant ces dernières décennies, la planète a fait l’objet de nombreuses études et elle a ainsi reçu la visite de plusieurs sondes.

Jupiter, la planète de tous les excès

Juno en fait parti. Lancée en 2011, cette dernière est arrivée dans l’orbite de la géante gazeuse durant l’été 2016 et elle a collecté un nombre conséquent de données depuis. Grâce à elle, nous en savons ainsi beaucoup plus sur la composition de l’atmosphère de la planète et sur ses diverses particularités.

Jupiter est notamment connue pour cette gigantesque tâche rouge persistante présente à environ 22° au sud de son équateur. Immense, elle est suffisamment grande pour être observable au télescope depuis notre propre planète et elle a naturellement donné lieu à de nombreuses études.

La dernière en date est sans doute la plus complète.

Grâce aux instruments de la sonde spatiale Juno, les chercheurs ont en effet réussi à récolter de nombreuses informations au sujet de celle que l’on surnomme parfois « Oeil de Jupiter ». L’appareil l’a en effet survolé à environ neuf mille kilomètres d’altitude durant l’été 2017 et les résultats de cette étude ont été présentés la semaine dernière à l’occasion de la réunion annuelle de l’Union américaine de géophysique.

16 000 kilomètres de large, 300 kilomètres de profondeur

Grâce à la sonde, nous avons ainsi appris que ce phénomène unique était d’une extrême violence, avec des vents soufflant à plus de sept cents kilomètres-heure dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Impressionnant, mais ce n’est pas fini, car cet anticyclone s’étend également sur un peu plus de 16 000 kilomètres de large, soit environ 1,3 fois le diamètre de notre propre planète !

Le plus étonnant reste cependant à venir. Lors de ses nombreux passages, la sonde a également découvert que l’Oeil de Jupiter atteignait les trois cents kilomètres de profondeur, soit entre cinquante et cent fois la profondeur atteinte par les océans terrestres.

D’après les chercheurs, cette particularité entraînerait d’importantes variations de température à l’intérieur de l’anticyclone, contribuant par la même occasion à la violence de ses vents.

En parallèle, la NASA a également utilisé les données capturées par la sonde afin de créer une animation consacrée à cette immense tâche rouge.

Mots-clés junojupiter