Loki : Le showrunner de Doctor Who fustige la bisexualité du demi-frère de Thor

Depuis plusieurs années, Disney promet une plus grande représentation dans ses productions. Mais pour beaucoup, le géant du divertissement n’est pas honnête dans sa démarche. On lui reproche notamment son opportunisme. Et Loki ne risque pas de gommer cette image négative. Si le demi-frère de Thor confirme sa bisexualité au détour d’un dialogue avec Sylvie/Lady Loki, la série ne va pas plus loin. Et selon Russell T. Davies, l’un des showrunners de Doctor Who, c’est un gros problème. Interrogé à ce propos, l’homme explique que la révélation de la sexualité de Loki est un « geste ridicule, lâche et faible ».

Russell T. Davies en profite pour moquer l’approche de Disney en la matière.

Même Loki est surpris en voyant la statue de Kang
Crédits Marvel

Rappelons que la réalisatrice de Loki, Kate Herron, avait insisté pour révéler la bisexualité du personnage.

A lire aussi : Loki : avez-vous repéré cette allusion à Blade ?

Russell T. Davies critique le cynisme de Disney

Russell T. Davies n’est pas tendre avec Disney et cite même Netflix pour appuyer son propos. Lors d’une conférence, le showrunner de Doctor Who estime qu’il s’agit d’une « situation préoccupante ». L’homme parle du fait que le demi-frère de Thor « fait référence une fois au fait d’être bisexuel, et tout le monde s’exclame ‘Oh mon dieu !’ ».

L’homme ironise la réaction de certains fans lorsque Loki parle d’être en couple avec un « prince ». « Merci Disney ! N’êtes-vous pas merveilleux ? », singe Russell T. Davies. Pour ce dernier, le géant du divertissement a présenté une séquence « ridicule, lâche et faible », notamment vis-à-vis « des positions politiques et histoires comme elles doivent être racontées ».

Le showrunner de Doctor Who fait référence à la scène pendant laquelle Loki annonce à Sylvie/Lady Loki avoir déjà été en couple avec « une princesse ou peut-être un prince ». Si certains fans étaient ravis, d’autres ont estimé que le personnage n’accompagne pas la parole aux actes.

Rappelons que Kate Herron voulait absolument tourner cette scène, expliquant que « c’était important pour l’équipe et tout le monde (…) Je pense qu’il fallait trouver la bonne scène pour le révéler ». La réalisatrice de Loki parlait d’une démarche de « normalisation » de la bisexualité du dieu de malice.

Précisons que même dans les comics, le demi-frère de Thor est attiré par les hommes et les femmes. Mais il semblerait que pour Russell T. Davies, Disney ait raté le coche !