Londres : des caméras de reconnaissance faciale vont être déployées dans la ville

Le 24 janvier, la police de Londres a annoncé le déploiement de caméras de reconnaissance faciale dans toute la ville. BBC News a rapporté que les caméras allaient être installées dans les zones les plus fréquentées par les consommateurs et les touristes (centres commerciaux…).

Les caméras auront pour mission de repérer les individus recherchés ou bien dangereux. Pour ce faire, elles seront connectées à la base de données des forces de l’ordre.

Crédits Pixabay

À chaque fois qu’une personne potentiellement fichée sera détectée, des signaux s’activeront instantanément dans les locaux du Metropolitan Police Service (Met). L’individu suspect sera alors approché par des policiers pour vérifier son identité.

Les Londoniens ne sont pas ravis du tout

Dans un communiqué officiel, les forces de l’ordre ont indiqué que la mise en place de ces caméras de reconnaissance faciale a pour but de renforcer la protection des Londoniens. Ces derniers ne voient cependant pas le projet d’un bon œil.

Les avis sur la question sont divisés et les activistes sont nombreux à dénoncer la mise en place du système qu’ils qualifient d’atteinte à la vie privée des citoyens anglais. Ils affirment que la technologie n’est même pas fiable à 100 %.

En effet dans le passé, la fiabilité des caméras de reconnaissance faciale a souvent été remise en cause : environ trois quarts des personnes soi-disant « reconnues » dans les vidéos n’étaient même pas celles que la police recherchait.

Atout pour la sécurité ou atteinte à la vie privée ?

Alors que les défenseurs de la vie privée dénoncent l’initiative, les forces de l’ordre londoniennes sont au contraire ravies de pouvoir renforcer la protection des citoyens. Des tests auraient en effet déjà été effectués avant de dévoiler le projet au grand public, et les résultats ont été très encourageants. Les cas de fausses alertes étaient très rares.

La police s’est également voulue rassurante en précisant que les caméras n’allaient pas fonctionner 24 h/24. Dans le communiqué, il est expliqué qu’elles ne seront opérationnelles que six ou sept heures par jour, justement par souci de préserver la vie privée de Londoniens.

En tout cas pour ceux qui sont opposés au programme, ils devront se faire une raison. La police ne compte pas faire marche arrière, et les caméras de reconnaissance faciale feront dorénavant partie de la vie quotidienne des Londoniens.