Los Angeles a un mur réservé aux influenceurs possédant plus de 20 000 abonnés

À Los Angeles, sur l’avenue Melrose dans le quartier de Fairfax, il existe une fresque murale que seuls les influenceurs peuvent approcher. Réalisé par une société américaine du nom de Like & Subscribe, il s’agit d’un petit bout de mur peint en bleu et orné d’une paire d’ailes blanches, le tout entouré d’un grand cœur rose et surmonté des mots « City of Angels. »

Pour espérer voir le mur et se prendre en photo devant, il faut avoir au moins 20 000 followers sur Twitter. La fresque est cachée des passants par une espèce de tente blanche. Elle est aussi accompagnée d’un panneau qui indique que le mur est uniquement réservé « aux influenceurs avec un compte certifié et les personnes avec au moins 20 000 abonnés. »

Like & Subscribe a engagé un gardien de sécurité pour vérifier que vous êtes bien un influenceur ; vous devez lui montrer le nombre d’abonnés sur votre compte avant de passer.

Une initiative jugée choquante

Comme il fallait s’y attendre, les premières photos du mur ont déchainé une véritable polémique sur la toile. Nombreux ont fait part de leur indignation, n’hésitant pas à qualifier l’initiative de complètement satirique et stupide. Certains sont même allés jusqu’à menacer de vandaliser la fresque et la recouvrir de peinture.

Contre toute attente, une grande partie des opposants à cette fresque « spéciale influenceurs » ne sont autres que les influenceurs eux-mêmes. C’est notamment le cas de Justin Caffier, journaliste pour le site Vice, et qui a été l’un des premiers à poser devant le mur.

Like & Subscribe taclent les critiques

Vivement critiqué de toute part, Like & Subscribe s’est aussitôt défendu. La société américaine n’a pas caché son étonnement face aux commentaires négatifs de ceux pour qui elle a érigé la fresque. Elle ne voit vraiment pas où est le mal dans son initiative. Sans se démonter, la société invite plutôt les influenceurs à cesser les critiques et venir poser devant son mur.

Néanmoins, l’opinion négative des influenceurs n’a pas été vaine. Face aux nombreuses critiques sur l’exclusivité de la fresque, il est finalement prévu que cette dernière soit bientôt ouverte à tous, y compris les simples « mortels du net. »

Mots-clés insolite