L’UE condamne Meta à 402 millions de dollars d’amende pour violation de la vie privée des enfants 

La maison mère Meta a été condamnée à payer une amende de 402 millions de dollars (403 614 030€) par la Commission irlandaise de protection des données (DPC) pour sa gestion des paramètres de confidentialité des enfants sur Instagram. Se faisant, elle aurait violé le règlement général européen sur la protection des données (RGPD).

Cette amende constitue selon les rapports de Politico, la deuxième amende la plus importante imposée par les lois européennes sur le RGPD. Selon Politico, l’amende la plus élevée pour le moment est la sanction de 746 millions d’euros contre Amazon. Pour Meta, il s’agit de la troisième mais également de la plus importante amende qu’elle reçoit de la part du régulateur jusqu’à ce jour.

instagram-ecran-smartphone
©ezthaiphoto/123RF.COM

Pourquoi cette amende exactement ?

Un porte-parole du DPC a confirmé cette nouvelle et a déclaré que nous aurons plus de détails la semaine prochaine. En fait, l’amende fait suite à une enquête sur Instagram faite par le DPC concernant les paramètres de confidentialité de l’application de partage de photos sur les comptes gérés par des enfants.

Suite à l’enquête, le DPC a découvert que les données personnelles comme les adresses e-mail et les numéros de téléphone étaient rendus publiques. Mais l’enquête a également découvert la politique d’Instagram qui consiste à rendre visible publiquement par défaut tous les nouveaux comptes, dont ceux des adolescents.

Les déclarations de Meta

Dans un communiqué, un porte-parole de la société s’est expliqué à Politico. Il a dit que l’enquête menée par le DPC était basée sur les anciens paramètres. Or, ces derniers ont été mis à jour il y a plus d’un an de cela. Il a également assuré que depuis, ils ont publié plusieurs fonctionnalités dédiées à aider à assurer la sécurité des adolescents et la confidentialité de chacune de leurs informations.

Par ailleurs, le porte-parole a déclaré que toute personne de moins de 18 ans a leur compte défini sur privé quand ils rejoignent Instagram et cela, de façon automatique. Ainsi, seules les personnes qu’ils connaissent ont accès à ce qu’ils publient, et seuls les adultes qui sont abonnés à eux peuvent leur envoyer de messages. Il a ajouté que Meta a pleinement collaboré avec le DPC au cours de son enquête et qu’il est en train d’examiner attentivement sa décision finale. Engadget dit que Meta peut encore faire appel de la décision.

source

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.