Luecke, le Texan qui a son nom visible depuis Google Maps

Luecke. Cinq lettres qui ne veulent pas dire grand-chose pour vous, mais qui occupent une place importante dans l’histoire de Google Maps et dans celle de la NASA.

À l’origine et comme vous le savez sans doute, Google Maps a été développé pour nous permettre de nous promener à travers notre planète et trouver notre chemin sur nos routes. Mais voilà, depuis le lancement du service le 8 février 2005, ce dernier a été victime de nombreux détournements.

Il y a une vraie histoire derrière ce drôle de nom

Il y a une vraie histoire derrière ce drôle de nom

Lorsque le service a commencé à prendre de l’ampleur et à gagner en popularité, certaines marques ont en effet eu l’idée de dessiner ou de peindre leur logo pour le rendre visible depuis les vues aériennes de la plateforme.

Lueke, chronique d’une histoire pas ordinaire

Une idée reprise depuis par les usagers du service, qui n’hésitent pas à l’utiliser pour faire passer des messages à leurs voisins.

Mais contrairement à ce que l’on pourrait croire, tout le monde n’a pas attendu Google Maps pour se lancer dans de tels projets…

À la fin des années 90, alors que Google Maps n’avait pas encore émergé des abysses du web, un fermier originaire du Texas a eu l’idée de faire raser pas moins de quatre kilomètres carrés de forêts situé sur sa propriété afin de dessiner son nom. Il voulait en effet que ce dernier soit visible par toutes les personnes survolant la région.

L’histoire ne dit pas exactement combien de temps il lui a fallu pour mener son projet à bien, mais notre fermier est parvenu à ses fins et son nom est encore visible aujourd’hui depuis Google Maps et la plupart des solutions de cartographie du marché. Il faut dire que notre homme n’a pas fait les choses à moitié. Son nom atteint les 4 km de long pour environ 900 m de large.

Un repère pour la NASA

Ce n’est cependant pas le plus intéressant. Par la suite, le nom de notre fermier a également été utilisé par la NASA. Il a en effet permis à l’agence spatiale américaine de mieux évaluer la résolution des photographies prises depuis l’orbite terrestre. Un peu comme un repère, en somme.

Quant au fermier, l’initiative lui a été plutôt profitable puisque sa ferme est du coup devenue une véritable attraction dans la région. Comme quoi, parfois, les idées les plus improbables peuvent avoir des vertus insoupçonnées.

Mots-clés googlegoogle maps