On a maintenant une lueur d’espoir du côté d’Hubble

En activité depuis 1990, Hubble, le télescope spatial de la NASA a jusqu’à présent permis de faire toute une liste de grandes découvertes. Triste nouvelle, Hubble traverse actuellement une mauvaise passe.

Le télescope fait en effet actuellement face à une importante panne. Ce qui n’est pas arrivé depuis 2009. Et cela dure depuis quelques semaines. Pour couronner le tout, trouver l’origine de cette défaillance a pris beaucoup de temps aux experts de la NASA, ce qui n’a pas arrangé les choses.

Une image représentant Hubble
Crédits Pixabay

Mais maintenant les choses vont peut-être s’arranger puisque ces derniers ont apparemment mis le doigt sur la cause de cette panne.

A lire aussi : Hubble a photographié l’un des plus grands anneaux d’Einstein jamais vus

Hubble est hors service et en trouver l’origine n’était pas très facile

Comme l’a souligné la NASA, la panne actuellement d’Hubble se trouve être la plus grave que cet engin n’ait jamais connue. Depuis le 13 juin 2021, selon l’équipe de la NASA, cet observateur spatial a cessé de fonctionner. Au début, les spécialistes pensaient que cette anomalie était due à un problème lié au module de mémoire, conduisant à la défaillance de l’ordinateur de bord du télescope.

Mais en fait, ce n’était pas du tout le cas. De ce fait, jusqu’à il y a peu, les experts ont tenté de déterminer une autre origine à cette panne afin de remettre Hubble en service. Paul Hertz, le directeur de l’astrophysique de la NASA, a souligné que c’est loin d’être une mince affaire, vu que les ingénieurs n’ont pas Hubble sous leurs yeux.

En utilisant une méthode de diagnostic appelée méthode en « arête de poisson », en faisant le tri entre les différents facteurs possibles par ordre de probabilité. Bonne nouvelle, les équipes de la NASA sont peut-être parvenues à débusquer la cause de ce problème qui traîne depuis trois semaines.

A lire aussi : Grâce à Hubble, on en en sait un peu plus sur le halo qui entoure notre voisine, la galaxie d’Andromède

Prudence est mère de sûreté, la NASA n’a pas le droit à l’erreur

Au fur et à mesure que les travaux de diagnostic progressent, la liste des causes de cette panne se raccourcit. Et même si cela va prendre du temps, les experts de la NASA restent très minutieux, une petite erreur pouvant causer la fin d’Hubble plutôt que de le remettre en marche.

Ainsi, selon les récentes informations, cette panne serait liée aux systèmes adjacents liés à l’ordinateur chargé de la gestion des données et de l’alimentation. Pour faire simple, ce serait donc un souci de courant, lié soit à la puissance soit à au matériel.

Mais comme le dépannage de cette section est vraiment risqué, une petite erreur pourrait mettre fin à Hubble. De ce fait, Paul Hertz n’exerce aucune pression sur les ingénieurs, car l’important n’est pas de réparer Hubble en vitesse, mais juste de le remettre en marche.

On attend donc les nouvelles par rapport à ce nouveau développement, les ingénieurs de la NASA devant procéder au dépannage ces jours-ci.

Mots-clés hubble