L’Ukraine a mis la main sur le pirate informatique Sanix

Qui n’a pas déjà entendu parler d’une histoire de piratage sur le web ? C’est le risque auquel les usagers font face lorsqu’ils surfent sur Internet. Nombreuses sont les victimes qui peuvent en témoigner et les conséquences sont généralement désastreuses.

Heureusement, les autorités font de leur mieux pour attraper ces pirates informatiques. C’est pourquoi récemment en Ukraine, le Service de sécurité (SSU) est parvenu à mettre la main sur Sanix, un hacker qui a volé 773 millions d’adresses mail ainsi que 21 millions de mots de passe en 2019.

La grille d'une cellule de prison

Crédits Pixabay

Les autorités ont finalement réussi à l’attraper après des années et des années de traque.

Des millions de données confidentielles

Cela fait des années que Sanix sévit sur le Net, volant des données ultra-confidentielles aux particuliers comme aux professionnels.

Mais c’est l’année dernière qu’il a surtout fait parler de lui en volant des millions de mail et de mots de passe uniques. D’après le SSU, il est parvenu à dérober plusieurs milliers de gigaoctets de données personnelles stockées dans sept bases de données.

Les autorités ont indiqué que les mails et les mots de passe appartiennent principalement à des résidents de l’Union européenne et d’Amérique du Nord. Il s’agit principalement de données personnelles et financières : mots de passe de mail, codes PIN de cartes bancaires, comptes PayPal, portefeuilles électroniques, mais aussi des mots de passes et informations d’ordinateurs.

Un hacker rattrapé à temps

Après des années de traque, le SSU est parvenu à retrouver la résidence de Sanix où les autorités ont découvert et confisqué du matériel qui contenait au moins deux téraoctets de données volées. Un peu plus tôt, début mai, le hacker avait tenté de vendre certaines de ces infos à des universités, mais aussi un compte VPN compromis pour les autorités de San Bernardino, en Californie.

Le SSU poursuit actuellement ses recherches pour essayer de retrouver toutes les autres informations confidentielles dérobées par Sanix.

En attendant, les internautes sont invités à augmenter la protection de leurs données personnelles, notamment en ce qui concerne les informations financières. Les autorités conseillent notamment d’opter pour des codes et des mots de passe toujours plus sécurisés.

Mots-clés Ukraine