L’Ukraine accuse la Russie d’être derrière une cyberattaque visant ses infrastructures informatiques

Ces derniers temps, notamment depuis l’affaire Solarwinds, le nom de la Russie apparaît souvent derrière des cas de cyberattaques. Cette fois, c’est au tour de l’Ukraine d’accuser le gouvernement russe d’être à l’origine d’un piratage informatique.

C’est le National Coordination Center for Cybersecurity lui-même qui a partagé cette information, le mercredi 24 février dernier. Dans le cadre de cette annonce, on apprend que les hackers russes s’en seraient pris aux portails Web gouvernementaux ukrainiens. Et pour ce faire, les pirates se sont servis d’une méthode encore inconnue jusqu’aujourd’hui.

Crédits Pixabay

Ce n’est pas la première que Russie s’en prend à l’Ukraine de la sorte. En effet, depuis 2015, le gouvernement russe aurait orchestré beaucoup d’attaques informatiques visant les infrastructures informatiques ukrainiennes. Et apparemment, la situation n’est pas près de changer.

Une cyberattaque particulièrement efficace et d’un tout autre genre

Selon les responsables du National Coordination Center for Cybersecurity ukrainien, les hackers russes s’en sont pris à de nombreux portails web gouvernementaux. Ce qui leur a ensuite permis d’infecter les ressources d’informations, cruciales pour le partage de fichiers des différences agences et institutions publiques. L’Ukraine a indiqué que cette intrusion était une attaque DDoS massive.

Pour compromettre le système de leurs victimes, les malfaiteurs russes se sont servis de macros. Grâce à ces derniers, le téléchargement, puis l’installation des virus ont pu se faire en toute discrétion, permettant par la suite aux hackers de contrôler les appareils ciblés à distance.

Ni la durée ni la période exacte à laquelle ces attaques ont eu lieu n’ont été communiquées pour le moment. En tout cas, le domaine enterox.ru, l’adresse IP 109.68.212.97 et lien URL http://109.68.212.97/infant.php sont reliés à cette cyberattaque.

Cette attaque DDoS n’est pas la première opération russe visant l’Ukraine

Depuis quelques années, les hackers russes semblent avoir un faible pour l’Ukraine. Ainsi, en 2015, une cyberattaque financée par le gouvernement russe a engendré une panne générale de courant. Ce qui a privé d’innombrables ménages ukrainiens d’électricité en plein hiver.

Une douzaine de mois plus tard, un autre piratage du même genre, visant une sous-station électrique sise hors de Kiev, a de nouveau privé la population ukrainienne d’électricité. Et plus récemment, grâce au virus NotPetya, des hackers russes ont réussi à détruire des tas de PC, en Ukraine et aux quatre coins du globe.